You have activated a Bronze+ WP Symposium feature, but you have not entered your Activation Code. Get one on the Membership page on the WP Symposium website.

EARTHQUAKE force 12 ! (V 2.1)

Written by genyseb2 on . Posted in DISTRIBUTEURS, PHONAK

 

De source sûre (que je ne peux révéler dans ces pages), SONOVA vient de finir de racheter audition santé !  Il est vrai que j’ai du rayer d’un trait vengeur la phrase précédente  tant celle-ci semble surranée… Cela fait déjà une semaine que le grand virage de l’industrie de l’audioprothèse a été pris ! Et déjà de nouvelles questions se posent ! Je reçois mails sur mails au sujet du mariage (de raison ?) entre un fournisseur et un distributeur ! Certains sont contre, d’autres pour !

Alors pour départager tout le monde voici un petit sondage qui départagera tout le monde :

Voyez vous d'un oeil bienveillant le rachat d'AUDITION SANTE par PHONAK ?

View Results

Loading ... Loading ...

Liens pour plus d’infos :

Forum de blog-audioprothesiste : http://www.blog-audioprothesiste.fr/forum/#cid=5,tid=72

Tags: , ,

Trackback from your site.

Comments (37)

  • stansolo

    |

    Bon, il ne fait aucun doute que la plupart des audios ne voient pas ce rachat d’un bon oeil.

    Moi, j’aimerais savoir ce qu’en pensent LES FABRICANTS…(sans langue de bois svp…:-) )

    Voyez vous cela comme une opportunité pour vous de faire la même chose ?

    Pensez vous qu’en vendant vos appareils chez A.S. vous financez (directement ou indirectement) le développement de votre concurrent Suisse et donc envisagez vous un déréférencement chez A.S. ?

    Est-ce que cela ne vous fait ni chaud ni froid ?

    Alors « vos » commentaires …

    Reply

  • Anonyme

    |

    Il faut également se pauser une question ? Que fait SONOVA des données dont il dispose a travers leurs logiciels de réglage Target et autres…(nom, prénom coordonnée des différents patient des différents centres !!!) Information qui se remplisent automatiquement avec les ponts entre les logiciels de gestion et noah et puis target. Pouurait-il les utiliser a des fins marketing!!!!

    Reply

    • genyseb2

      |

      tJuste question ! Il serait intéressant de connaître le type de recueil de données qui transite par les serveurs.

      Reply

  • xavdelerce

    |

    Je suis désolé, je commence à poster des conneries en commentaires.
    C’est comme les pages de pub à la TV, ça permet d’aller p… pendant le film.
    N’oublions pas: plus le débat se prolonge sur le net, plus on est soumis la « loi de Godwin »…

    Reply

    • genyseb2

      |

      Pareil !!!!!! J’arrête les commentaires….. Par contre, on vient de faire sauter le serveur…. Nombre de connexion >> too busy

      Reply

      • Clément

        |

        Pareil…. seul contre tous c’est troooppp duuurr! Je m’en retourne dans mes contrées humides, froides et brumeuses de Scandinavie. Merci pour ouvrir au débat. Et comme on dit ici, thank you, goodbye and good luck!

        Reply

        • genyseb

          |

          rassure toi clément , on t’aime quand même ! Si tu passes par mes terres humides, froides et brumeuses, une bonne pills t’attend !

          Reply

          • xavdelerce

            |

            Pills Zinc-Air ?
            Je sors –> / /

            Reply

    • Anonyme

      |

      « loi de Godwin » ou la sagesse des foules ? ou c’est un autre truc ?

      Reply

    • Gilles

      |

      « loi de Godwin » ou la sagesse des foules ? ou c’est un autre truc ?

      Reply

    • Anonyme

      |

      La loi de Godwin postule que toute discussion s’éternisant sur un forum tend à voir apparaître des invectives, comparaisons et accusations en rapport avec le nazisme, le troisième Reich, etc.
      L’ »affaire » SONOVA étant bien clivante à la base, et le climat général en France, lui aussi très « clivant » (politiquement parlant, tout à été fait pour ça), le risque de dérapage, même d’une simple discussion en repas de famille, devient vite important.

      Reply

  • bricedebrest

    |

    Salut à tous

    Je crois que si l’on se place du « point de vue du marché » comme Clément alors l’audioprothésiste doit être un agent salarié d’un réseau (inter)national soit fabricant soit assureur.
    Au sein de ce réseau de distribution, l’audioprothésiste est formé et applique des méthodes permettant de réaliser les objectifs (fixés par le CA pour répondre aux actionnaires et aux « marché »).
    J’utilise le joli terme « d’objectifs » sciemment car il a une connotation assez précise dans le monde du marketting

    C’est caricatural ? pas vraiment malheureusement.

    Si l’on suit une vision à échelle humaine, l’audioprothésiste est un professionnel de santé qui vend un service basé sur un produit (qu’on espère de la meilleure qualité possible). Ce professionnel travaillant avec plusieurs fabricants choisit avec son patient le produit le plus adapté et dirige la rééducation de l’audition. Etant indépendant il pratique les mêmes marges quels que soient les produits ce qui lui permet de choisir un produit en fonction de ses qualités et non de la RFA qu’il espère… Il se forme en comparant les fournisseurs, en échangeant avec ses confrères en participant à des congrès qui ne sont pas liés à des fabricants. (même si je dois reconnaitre la qualité des congrès Widex et Phonak, on ne peut pas se voiler la face sur les conflits d’intérets dans le monde pharmaceutique avec des formations et études très discutables, Mediator ca vous dit qq chose ?).
    L’objectif de cet audioprothésiste est de satisfaire sa clientèle à long terme pour qu’elle lui reste fidèle et pour avoir une bonne notoriété. Il ne se cache pas derrière des « c’est pas moi qui décide, ca vient de la direction, c’est comme ça… etc… » il assume ses responsabilité à l’échelle locale.
    etc…

    C’est retrograde ? Utopiste ? irréalliste ? C’est simplement ce qui se passe dans d’autres domaines de la santé ou ce qui se passait dans d’autres métiers il y a qq années.

    Ce qui est en jeu aujourd’hui c’est cela.
    Regardez les concessionnaires auto, les agents généraux d’assurance, les cabinets comptables, etc etc dès qu’on sort du purement médical il n’y a plus d’indépendance ou elle disparait. Aujourd’hui, le reste étant déja bien attaqué, l’attaque se dirige vers la santé en commençant par l’optique et l’audio parce qu’il y a un « produit » bientôt viendront la pharamcie (Edouard est prêt) puis la santé pure (cliniques etc…)

    Bienvenue dans un monde qui suit la vision du marché !

    Reply

  • David L

    |

    Salut à tous,

    J’ai du mal à imaginer Sonova se vendre ses propres appareils … au même prix qu’ils les vendent aux autres ! D’autre part, j’ai aussi du mal à imaginer les indépendants/franchisés continuer à vendre du Phonak en sachant qu’ils financent un concurrent direct (AS).

    En clair, soit il s’agit d’une décision quasi suicidaire, soit nous pourrions avoir bientôt les enseignes de AS transformées en enseignes Phonak !

    Reply

    • bricedebrest

      |

      C’est drole cette idée d’enseigne mais il y a quelques années, bien avant que la rumeur ne gonfle, j’avais entendu une pré-rumeur qui m’avait fait rire : un audio se plaignait qu’Audition Santé et Phonak avait les mêmes couleurs et que ce n’était pas un hasard.
      Peut-être était-il mieux informé…
      Peut-être qu’en effet il n’y a jamais de fumée sans feu…

      Peut-être que si Amplifon n’était pas présent dans ma région c’était parce qu’un gros pourvoyeur de Siemens y était… va savoir….

      Enfin peut-être serait-il temps que les pouvoirs publics se mèlent de ce qui les regarde : la réglementation, la régulation de la profession pour que le « marché » ne décide pas de tout tout seul. Quel avenir souhaitons nous ? Qui a les moyens d’orienter les choses ?

      Reply

  • geny

    |

    Je peux comprendre la logique PHONAK… Une diversification à tout crin… avec une verticalisation du marché ! Formation (Cahors), R&D, marketing, vente en direct (internet) ou en BtoB, réseau de distribution. Sur le papier, c’est beau ! Et je dis bravo, car le faire en sous marin comme cela a été fait, je dis bravo !

    Cependant la réalité economico financière est moins reluisante : Que On voit la un beau déballage de logique financière (luxembourg, holding, pacte d’actionnaires opaques), avec cerise sur le gâteau, un magnifique délit d’initiés l’année dernière.

    @Clément, on peut défendre PHONAK comme tu le fais, néanmoins, plébisciter PHONAK en continuant à en acheter, c’est donner l’idée aux autres de le faire ! Ils ont toute la chaîne de valeur, laissons les se débrouiller sans nous !

    Reply

    • bricedebrest

      |

      Continuer à travailler avec Phonak cela signifie que nous sommes prêts à voir d’autres fabricants racheter (ou créer, plus difficilement) d’autres réseaux de distribution. On pourrait donc imaginer 3 réseaux et 3 fabricants. Le reste aux indépendants qui pourrait aussi travailler avec ces 3 fabricants mais en étant moins crédibles.
      Il est en effet facile de prétendre qu’une renault vendue chez renault sera mieux réparée et entretenue chez renault que chez un garagiste multimarque moins bien formé et moins bien équipé…

      Arreter de travailler avec Phonak cela peut aussi être dangereux car dans ce cas Phonak n’étant présent que chez Audition Santé, AS aura intéret à ne vendre que Phonak et donc les autres fabricants baisseront et seront tentés aussi de créér leurs réseaux pour maintenir leurs ventes…

      La question reste en suspend… quels seront les réactions des autres fabricants et quelles seront les négociations avec les OCAM ??

      Une idée de ce qui se passe aux USA ?

      PS : en ce qui me concerne, depuis qq temps déjà j’avais ralenti (stoppé?) mes commandes Phonak pour éviter que les marges générées permettent de financer la pub d’Audition Santé en face de chez moi… c’est symbolique mais je me sens moins mal…

      Reply

    • Clément

      |

      Bien sûr que je défends Phonak, je suis audioprothésiste, je travaille chez un fabricant, je sais ce qui se passe sur les marchés et je connais plus ou moins les ambitions des uns et des autres même si je ne suis pas dans le secret des dieux. Je suis attaché tout d´abord à accroitre la qualité de l´audioprothèse en général. Je pense qu´il faut constamment accroître ses connaissances ou alors rien ne nous distinguera d´un vendeur de Sonalto dans quelques années. Et encore une fois je connais la philosophie de Sonova et de Phonak en particulier et je peux affirmer que cette société mérite le respect des audioprothésistes car elle œuvre sans relâche dans le sens du professionnel. Ils ne simplifient pas à outrance (iPfg), ils prennent des risques (lyrics), organisent des symposiums de qualité (pédiatrique), investissent dans les implants(AB) etc. Alors oui je vois ce groupe Facebook comme une crispation, et j´imagine que c´est l´audioprothésiste qui se tire une balle dans le pied en parlant de « déballage de logique financière ». Le fabricant est le meilleur allié du professionnel, car il en dépend. Et encore une fois je ne travaille pas pour Phonak, mais pour un groupe concurrent, mais je reste un audio et j´apprécie les sociétés saines comme celle-ci et qui ont cure de leur client. Désolé Sébastien de laisser penser que je sors les griffes mais vraiment il continuer à travailler les sujets de fond, pas de genre de faits. Et en tant qu´audio, s´il faut se choisir des adversaires, par pitié par les fabricants.

      Reply

      • xavdelerce

        |

        Non, Clément, je ne suis pas d’accord avec toi.
        Tu défends une vision de « marché de l’audioprothèse ».
        Les fabricants et autres groupes, et nous audios avons beaucoup de chance (si on peut dire) de pouvoir capitaliser 5, 20 ou 100 centres.
        Si nous avions eu depuis le début un conseil de l’ordre et que notre profession ait été reconnue comme para-médicale, ce serait 1 diplômé/1 centre. Point.
        Il n’y a pas de « réseaux » de kinés, de médecins, de podologue, etc…

        Reply

      • Genyseb

        |

        salut Clément, je suis partisan du débat.. et c’est pour ça que ce blog existe ! Maintenant, je suis d’accord avec toi…. mon fabricant est mon partenaire et ami… tant qu’il ne marche pas sur mes plates bandes… arrêtons l’angélisme… et je pense que les réactions multiples et variées depuis quelques jours prouvent qu’ils se passent quelques choses ! Oui, l’audio est dépendant du fournisseur, mais n’oublions pas que celui-ci est dépendant de son audio. N’oublions pas que la vercalisation peut se dérouler dans les deux sens…

        deuxio, le terrain, que tu as connu, est bien loin des préoccupations industrielles. Il faut voir, comme le disait Xavier, la gestion de crise actuelle de PHONAK : lettres, communiqueées… ca prouve bien qu’il y a et qu’il s’attendait à une réaction. Je ne peux pas reprocher à des audios de s’en prendre à un fabricant qui investit le terrain. tout comme un fabricant qui n’aimerait pas être « cour-circuité » par un réseau qui fabrique également….

        Tercio, oui ! Phonak produit des bonnes aides auditives de qualité avec un contenu « audiologique » pertinent. Mais, ce n’est pas parce qu’on prend des risques et qu’on travaille correctement que cela permet de mettre en situation « particulière » ses clients audioprothésistes ainsi que l’ensemble des acteurs du marché. Un bon fabricant aura compris que ces produits seront sélectionnés pour leurs qualités et non par défaut parce que le voisin audio vend ce type de produit… Surtout si il s’appelle audition santé !

        Le fait de cacher une information aussi crucial que le rachat d’un réseau de distribution crée la suspicion… plus que la sérénité.

        Pour ce qui se passe en Suisse, et vu que désormais règne la théorie du complot, je ne suis pas loin de croire que le nivellement par le bas (disparition du métier d’audio…) n’a pas pour origine le fabricant helvétique… Comme dirait Sénèque : « face à chaque situation, toujours se demander à qui profite le crime »… voila ce qui arrive quand on crée la suspicion… et je crois que c’est ça que je reproche le plus à PHONAK… La suspicion….

        Reply

        • Clément

          |

          Je comprends bien le fait d´être dubitatif sur la façon de faire et certainement les griefs ont une justification, mais pour répondre à Xavier, oui je défend la vision du marché de l´audioprothèse parce que c´est bien de cela dont il est question, et des postures claniques ici et là appuient mes dires, ensuite je n´ai pas émis l´idée d´un ordre des audios (en tout cas pas dans ce billet), @Séb tu connais mes idées et ce que je pense de la profession, ce point vient rajouter de l´eau à mon moulin. Et concernant Sénèque, je ne suis pas un stoïcien qui aime se prendre des coups de battons, et en plus de cela je crois que Sénèque était un con. Idée: pourquoi ne pas créer un groupe Facebook sur l´audiologie?

          Reply

          • genyseb2

            |

            Moi, j’aime assez les truismes de seneque, malheureusement, le pauvre bougre croyant en la sagesse et la fidélité de Néron, il a baissé la garde et s’est occire 20 ans plus tard par son élève et ami… Pourquoi y vois je une image de ce qui se passe sur notre « marché » ? ^^

            Bon allez, je baisse les armes de toutes manières, nous n’y pourront pas grand chose… A quoi bon défendre ces idées : tromper tout le monde pendant 4 ans c’est normal au mieux c’est un secret de polichinelle que dalle personne n’était sure… Je vois tout de même un coté positif à tout ça… Désormais, à mes amis fabricants qui disent que les audios se gavent (si si !) et bien je pourrais leur dire qu’il y a mieux que les audios et les fournisseurs…. il y a SONOVA ;-)

            Reply

          • genyseb2

            |

            Moi, je vois juste 2 clans : les pro (dont tu fais parti) et les anti (dont je fais parti !). Franchement, je ne le trouve pas si stoïcien… Va falloir relire ! ^^

            Reply

  • Martin Arantxa

    |

    Pour Clément :
    J’ai reçu recemment un patient belge appareillé il y a 6 mois avant de venir vivre en France avec un appareil de marque LAPERRE !
    Esthétique identique à un phonak, même coque , je vais me renseigner lui dis-je !
    J’appelle mon commercial qui me dit qu’il s’agit en effet d’un appareil phonak vendu en belgique dans leur propre réseau de distribution.
    Comment puis-je le programmer alors ? Et b’en on ne peut pas ! Le logiciel de programmation est uniquement fourni aux magasin LAPERRE ; Le patient n’a plus qu’a changer d’appareil ou à repartir se le faire régler en Belgique .
    Pourqui celà n’arriverait-il pas en France ?Ne soyons pas crédules !

    Pour ceux que ça interesse, nous avons avec quelques audios furieux de cette annonce ouvert un topic sur facebook ou le débat fait rage !
    Si ça vous intéresse de nous rejoindre , je sollicite l’autorisation de Sébastien Geny pour mettre le lien ici .
    Nous sommes déjà 622 audioprothesistes inscrits sur ce topic facebook et ça augmente tous les jours;
    Merci

    Reply

    • xavdelerce

      |

      Quand j’ai écrit ceci (une AA programmable par un réseau donné), j’étais en pleine « audiofiction » (même moi je n’y croyais pas).
      Là, cette histoire belge ne fait pas rire. Du tout…
      Que peut on attendre comme garanties d’un fond de pensions ?

      Reply

      • bricedebrest

        |

        Attention à ce que tu écris Xavier.
        Sonova est-il dirigé par un fonds de pension ?

        Actionnaires principaux :
        fondateurs : Beda Diethelm 9,99% , Andy et Hans Rihs à eux deux 14,74 %,
        banque Chase Nominees 8,19%

        Qui sont les autres ? Petits actionnaires ?

        Reply

        • xavdelerce

          |

          Tu as raison. Rien ne prouve que Sonova est détenu par un « fond de pensions », mais comme tu le dis, plutôt par un « A.N.I. » (Actionnariat Non Identifié ;-) ). Si je dis ça, c’est que (par crédulité, certainement), je pense que mes mauvaises (?) habitudes me poussent à travailler avec des sociétés majoritairement familiales ou à l’actionnariat travaillant au sein de l’entreprise.
          J’ai, dans ce cas de figure (« l’affaire » en question), un doute sur un engagement fort à ne pas « labelliser » comme dit Clément, de la part d’une direction financière.
          Mais je ne suis pas angélique non plus: Widex possède des réseaux de distribution à l’étranger…

          Reply

    • Clément

      |

      Je connais un peu le marché Belge, je suis diplômé de Marie Haps et j´ai travaillé en Belgique, et je peux affirmer que ce marché est tout à fait différent et spécifique. On peut même étendre la comparaison avec tous les marchés européens. Les audiologues Belges savent que le marché est divisé en 3 grandes « maisons » plus le marché indépendant. Ces distributeurs sont assimilés comme les marques elles mêmes. Le cas de l´appareil Phonak programmable seulement chez Lapperre relève d´un « labelling », c´est à dire que Lapperre à acheter le droit à brider des appareils Phonak. Tous les appareils de chez Lapperre ne sont pas comme cela et le propos est bien sûr de réduire les coûts pour le client. Le marché Français qui ne possède pas cet historique ne verra pas de sitôt cette pratique. Autre infos en Belgique, si un fabricant veut vraiment pénétrer ce marché il est bon de créer son propre réseau de distribution. Certes ca brouille les carte, mais c´est l ´apanage des petits pays qui ne peuvent s´offrir des bureaux de fabricants dédiés. Exemple, ReSound pour s´installer en Belgique À créer les centres « dialogue » aujourd´hui rachetés par Amplifon, Widex a son réseau Veranneman. Et ces réseaux sont très bien déployés sur ce petit territoire. On ne peut comparer avec la France. Mais je comprends l´inquiétude. Personnellement mes sujets d´inquiétude sont par exemple le nouveau système mis en place en Suisse qui pourrait un jour apparaître en France et qui serait bien plus pernicieux pour l´audioprothésiste et la profession. Rappelons également que Sonova est un des acteurs les plus soucieux de la profession d´audioprothésiste et œuvre à son égard. Encore une fois le groupe Facebook témoigne d´un problème de communication, et encore une fois ce n´est pas le fabricant qui fait la profession ou le marché de l´audioprothèse. C´est le professionnel qui en a la responsabilité.

      Reply

  • xavdelerce

    |

    Ouahhh ! Comment tu fais pour rayer des phrases sur le blog ?
    Trop fort…

    Reply

    • GENY

      |

      Dans l’éditeur de texte ! ;-) J’avoue que ça fait classe !

      Reply

      • xavdelerce

        |

        Classe !
        Et on peut faire des lettres plus ou moins grosses, et les incliner aussi ?

        Reply

  • Brice

    |

    Je me demande comment vont négocier les OCAM et Sonova pour l’équipement en Phonak chez Audition-Santé ?

    Cela sera-t-il un affrontement de titans ou au contraire une négociation avec échanges en haut-lieu ?

    Reply

  • nico

    |

    le plus regrettable est la soit disant clause de confidentialité, alors que tout le monde en parle depuis longtemps.
    Depuis 2008!!! et bien bravo phonak pour la confiance que vous apportez à vos clients!!

    Reply

    • xavdelerce

      |

      Je pense que l’info est « publique » depuis bien longtemps déjà…
      Mais déjà, dans un rapport financier de Sonova de 2009/2010 apparaissait la société TRE S.A., acquisition Luxembourgeoise « spécialisée dans la distribution d’aides auditives en Europe ».
      Comme par hasard, cette société n’apparaît plus dans le rapport 2011.
      Sur le fait de « faire ou ne pas faire du PHONAK/UNITRON/HANSATON », chacun jugera en conscience, il est juste dommage que tout ça ait été fait dans l’opacité, voire le mensonge, avec en prime une « gestion de crise » un peu à l’arrache pour finir.
      J’espère juste que Sonova ne finira pas par fournir à Audition Santé des aides auditives qui ne seraient programmables que dans ce réseau, à des prix « non-concurrentiels ». Il faudra que ces points soient éclaircis, bien que cette situation ne se soit jamais produite à l’étranger à ma connaissance.

      Reply

      • Clément

        |

        De mon point de vue Sonova ne fait qu´officialiser ce qu´il est coutume de retrouver dans de nombreux cas et de nombreaux pays, et la France n´y échappe pas. Je doute que Sonova propose un modèle du type « aides auditives spécifiques Audition Santé ». Ils ont une vision très « patient orientée » et ne se couperont pas l´ensemble du marché par des mesures jugées trop « clientélistes ». Phonak et Sonova sont appréciés non pas pour les prix qu´ils pratiquent vis à vis de leur clients audioprothésistes mais principalement pour 1. la qualité des produits 2. la qualité du service offert. Leur histoire avec Audition Santé fut la même que celle qu´entretiennent nombres de fabricants avec des réseaux ou des clients importants. C´est à dire une certaine forme de reconnaissance vis à vis d´une grande fidélité. La situation aujourd´hui fait montre d´officialisation, ce qui n´est pas toujours innérant à la profession, et représente également un investissement qui suit la stratégie de diversification de Sonova. Je ne pense également pas que les prix pratiqués sur les produits du groupe dans les centres Audition Santé seront très inférieurs aux autres centres proposant les mêmes produits. J´ai pu personnellement apprécier leur philosophie mais cela n´engage que moi :-)

        Reply

  • Abc

    |

    Et ouverture de Cahors (école d’audioprothèse) pour la rentrée prochaine.

    Ya pas comme un lien entre les deux infos ?

    Reply

  • xavdelerce

    |

    Ah oui ?

    Reply

Leave a comment

Les commentaires récents

xavdelerce

|

Bonjour madame,

Je farfouillais dans les entrailles du blog pour les MAJ et je vois votre commentaire… dans les indésirables ! Juré, ce n’est pas moi ou Sébastien GENY, c’est le moteur Askimet (trie les indésirables).
Donc votre commentaire n’est pas indésirable, bien que le blog ne soit pas un espace pour ce genre de commentaires de malentendants, mais plutôt tourné vers les professionnels. Vous l’aurez compris, notre démarche à travers ce blog est d’élever, dans la mesure de nos petits moyens intellectuels, l’intérêt de nos confrères pour des sujets que nous jugeons importants pour l’audioprothésiste et donc en retour, pour son patient.
Son PATIENT, oui, ce nom n’est pas choisi au hasard. Vous êtes certes un consommateur (puisque nous sommes des commerçants..), mais nous sommes également des paramédicaux avec nos obligations. Autant je ne supporte pas en tant que professionnel d’avoir à fournir un devis sur un coin de bureau quand un malentendant me tend l’audiométrie de l’ORL en me demandant « Combien ? », autant, comme vous le décrivez, un devis ne doit pas se faire à la légère.
Pour faire simple, l’audioprothésiste se doit de faire des tests COMPLEMENTAIRES à ceux de l’ORL (ne s’y substituent pas, mais les enrichissent): tests vocaux différents des FOURNIER disyllabiques, recherche d’inconfort vocal et tonal, mesure audiométrique largement préférable aux inserts (et pas au casque), REUR, RECD, empreintes (ne serait-ce que pour avoir l’orientation des CAE et la faisabilité de tel ou tel couplage auriculaire). Et avant tout, une anamnèse sérieuse: qui êtes-vous ? que recherchez-vous ? que pouvez-vous/voulez-vous financièrement (n’oubliez pas que ce choix vous appartient) ? Quels sont vos possibilités de prise en charge (vous êtes en activité, vous avez peut être droit à l’AGEFIPH) ? L’état/la taille de vos CAE permet-il toutes les formes d’appareillage ? etc. etc.
Vous n’avez manifestement pas eu ces services que vous étiez en droit d’attendre, je le déplore. Faites jouer la concurrence.
Mais ne pensez pas non plus l’appareillage en tant que « consommateur »: ce n’est pas un produit « à emporter ». Les termes de « refaire à l’identique », « refaire une empreinte sur un scan existant », « faire un devis d’après l’audiométrie de l’ORL », non, ces demandes ne sont et ne seront pas acceptables par un audioprothésiste qui se respecte ! Le tout au bas mot pour un bilan pré-prothétique de 1 heure minimum…

sab

|

bonjour,
j’ai 43 ans, suis appareillée depuis l’âge de 3 ans…
je suis professionnel de santé et je travaille dans mon cabinet médical +domicile.
je suis actuellement appareillée du côté droit pour convenance personnelle. Ayant besoin d’un deuxième appareil identique au premier pour m’en servir « d’appareil de secours » si le premier tombe en panne, je suis allée voir plusieurs audiopr afin de leur demander des devis. je suis rentrée chez moi bredouille. Aucun devis ne m’a été proposé. ce que l’on m’a proposé :
-une autre marque
-un café
-une empreinte dont je n’ai pas besoin car avec le numéro de série de mon appareil elle est reproduite en 3D par le fabriquant
-un audiogramme car soi-disant le prix varie en fonction de la surdité (ah bon????) que j’ai refusé aussi car je demande le « duplicata de mon premier appareil acquis en sept 2012. Pas besoin d’audiogramme pour en savoir le prix.
Au vu de ces sympathiques rdv qui m’ont fait perdre du temps, je me suis dépêchée de téléphoner au fabriquant, lui expliquant que je ne parvenais pas à obtenir un devis .
L’audio de la marque m’explique ce que je sais : les audiop ont une obligation légale de fournir des devis avant de vendre un appareil. Et qu’il peut me refaire le mien à l’identique, avec le numéro de série et le lieu d’achat du premier exemplaire.
je considère que les malentendants sont pris rééllement pour des imbéciles par ces vendeurs. Car à mon avis ils ne sont plus audioprothésistes mais vendeurs. Les deux que j’ai vus étaient littéralement nuls. Je retourne chez le premier qui m’a vendu le premier appareil . Il était tellement vexé que j’aie pu tel au fabriquant qui lui a demandé pourquoi il ne faisait pas de devis que j’ai obtenu un appareil à 1000 euros, deux fois et demi moins cher que mon premier achat où j’avais considéré être volée.
J’espère que ce commentaire ne sera pas effacé car manifestement lorsqu’un sourd est un peu habile, il est effacé car « gênant ».
je reçois des sourds dans mon cabinet et je vois leur fragilité et leur dépendance face à ces prothèses. Il est vite fait de leur faire avaler n’importe quoi quant à l’achat. Pour les personnes âgées, c’est le même problème, la plupart ont des prothèses très mal adaptées qui finissent dans des tiroirs… avec des audioprothésistes impossibles à joindre dès que l’achat est fait , barrière de secrétariat intéressante dans ce cas….

Hugo

|

Effectivement plus aucun domaine (comme les opticiens ou les audioprothésistes) ne peuvent compter sans internet.
Mais par contre même si le e-commerce présente beaucoup d’avantages, pour les appareils auditifs rien ne vos les conseils en directe de votre audioprothésiste.
Un article très intéressant néanmoins.

Instagram @Audioprothese