You have activated a Bronze+ WP Symposium feature, but you have not entered your Activation Code. Get one on the Membership page on the WP Symposium website.

Simulateur de perte auditive

Written by genyseb2 on . Posted in Astuces sur les appareils

Xavier nous a fait une démonstration d’un logiciel à usage statistique à destination de nos chères têtes blondes ! Au grès de mes pérégrinations « webistiques », je vais vous faire partager la découverte d’un  logiciel de simulation de perte auditive  executable permettant aux accompagnants de saisir les difficultés de communications inhérentes à la perte de l’audition partielle à sévère.

Vous pouvez télécharger le logiciel ici : http://bit.ly/MvKiFG

Dans le cadre d’une démarche de conseils auprès de l’entourage du malentendant, cet outil est à privilégier pour faire prendre conscience aux parents, à la compagne ou compagnon des difficultés quotidiennes rencontrées par le malentendant.

Avantage de ce logiciel par rapport à ceux proposer sur les plateformes de programmation des fabricants :

  • l’indépendance vis à vis des plateformes fournisseurs… En ces temps obscurs, il est intéressant de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ;-) !
  • La possibilité de régler finement les paramètres de la défaillance auditive : amplitude de la perte, dégradation fréquentielle de l’audition, sélectivité fréquentielle de l’oreille !
Ce qui m’a toujours déçu dans les simulateurs de perte auditive actuelles, c’est qu’ils n’intégraient pas le « flou » du à la réduction de la sélectivité fréquentielle dans le cas de pertes auditives neuro-sensorielles : c’est désormais chose faite !
cherry on the cake (mouarf elle est bonne celle là !), on peut simuler la perte avec les fichiers sonores que l’on désire ! il suffit juste de rebaptiser vos fichiers :
  • speech.wav
  • music.wav
  • noise.wav
Bon, attention, n’oubliez pas de transférer vos fichiers en format propriétaire windows (wav).
Ainsi une fois que vous aurez exécuté le logiciel, vous tomberez sur la page suivante :

Le tableau suivant permet de régler les paramètres du logiciel pour « mimer » des pertes auditives selon l’échelle que nous connaissons bien : légère à sévère dans les hautes fréquences !

Hearing niveau de la perte largeur de la bande passante de la perte auditive détail spectral
Normal 0dB 20,000Hz 1 bark
Mild -25dB 5,000Hz 2 bark
Moderate -50dB 2,000Hz 3 bark
Severe -75dB 1,000Hz 4 bark

Bonne démonstration !

Tags: ,

Trackback from your site.

Comments (4)

  • xavdelerce

    |

    Si je me souviens bien de mes cours moi aussi, l’échelle des barks a été définie par Zwicker, avec le concept de « bandes critiques ». Elle associe une bande critique à un bark. Pour Zwicker il y avait 24 « bandes critiques », donc 24 Barks. Ex: la bande 3150Hz est à 16 Barks et fait environ 450Hz de largeur.
    Plus on va vers les HF, plus les bandes critiques s’élargissent. Les premières bandes critiques (de 0 à 4 Barks) font env. 100Hz de large.
    Ce logiciel semble donc être capable de simuler l’élargissement des filtres auditifs au fur et à mesure que le seuil diminue. La résolution d’un son complexe par la cochlée, au lieu de se faire sur 1 Bark (meilleur théorique), va alors se faire sur 2, voire 3 Barks (perte de sélectivité).
    Voir ce doc en français pour l’échelle des Barks:
    http://www.blog-audioprothesiste.fr/wp-content/uploads/2010/03/MUS3321_cours05_sonie_complex-1.pdf

    En réalité, les « filtres cochléaires » ont été remesurés plus étroits ces dernières années (échelle ERB, en Cams cette fois…).

    Reply

  • Alex

    |

    Avez vous des précisions sur l’unité « Bark » et sa correspondance ? … Je cale un peu et/ou devait être absent ce jour la en cours ;-) … Wiki n’est pas très clair la dessus ou trop succinct …
    Merci d’avance …

    Reply

  • xavdelerce

    |

    Aussi: « la guinda del pastel »
    ;-)

    Reply

  • xavdelerce

    |

    Le coup de la perte de sélectivité est bien pensé et unique en son genre. Manque juste le recrutement: les publicitaires savent faire gênant à niveau moyen, ça doit pouvoir être implémenté dans ce simulateur et ce sera presque parfait.

    Reply

Leave a comment

Les commentaires récents

xavdelerce

|

MAJ

Anonyme

|

Bonjour Xavier,
Merci pour ta question très pertinente.

Je ne pense pas que cela ait été fait car il faut savoir utiliser, à la fois, la liste de recrutement et le TEN TEST.

Pour ma part, je ne pratique (malheureusement) pas, pour l’instant, le TEN TEST et ceux qui pratiquent le TEN TEST ne connaissent peut-être pas l’existence de la liste de recrutement.

Sans aucun doute un très bon sujet de mémoire pour un étudiant de troisième année.
J’espère que ta question va susciter une (ou plusieurs) recherche en ce sens

xavdelerce

|

Bonjour Jean-Yves, et merci pour toutes tes remises à niveau.

Une éventuelle corrélation a t-elle déjà été recherchée entre un mauvais résultat au test de recrutement et un TEN Test positif ?

Jean-Yves MICHEL

|

Bonjour Xavier,
Merci pour tes questions.

1/ Le Professeur LAFON écrit, pour la liste cochléaire émise en exploration du champ auditif, en page 141 de son livre « le test phonétique et la mesure de l’audition » :
« La mesure est effectuée pour chaque oreille séparément, si la surdité est asymétrique, elle peut-être faite en biauriculaire pour deux courbes tonales identiques ».
Donc on peut comprendre que l’émission puisse être faite au casque.
J’ai choisi le champ libre car cela me permet de visualiser le gain prothétique vocal (différence entre le nombre d’erreur phonétique sans appareil versus avec appareil) alors que je ne le pourrai pas si la liste avait été émise au casque.
A l’appui de mon option champ libre je peux citer l’exemple en page 201-202 du Bulletin d’Audiophonologie année 1972 Volume 2 « Le Test Phonétique Théorie et Pratique » :
« …Atteinte auditive bilatérale d’étiologie inconnue. La perte moyenne est de 60 dB à droite comme à gauche. Appareillage biauriculaire par deux contours d’oreille. Le test phonétique montre une nette distorsion liminaire avec cependant une atteinte du champ auditif puisque l’on trouve à droite et à gauche une distorsion de 6 à 10% à 100 dB. L’usage des prothèses est bon, il ne reste que 4% d’erreurs avec les deux contours d’oreille 18% et 16% respectivement à droite et à gauche avec chaque contour utilisé isolément. Ce résultat montre que lorsque la distorsion n’est pas trop importante l’appareillage des deux oreilles séparément par contour améliore très nettement la perception de la parole (erreurs réduites des trois quart)… »

2/ Je balaye systématiquement, sans appareil, de 90 dB SPL jusqu’à 40 dB SPL sauf si avant 40 dB SPL j’atteins les 100% d’erreurs phonétiques, auquel cas je m’arrête là évidemment. Avec appareil, j’émets à nouveau les mêmes éléments aux mêmes niveaux. Je n’ai donc pas d’intensité de « départ » calculée à « seuil 2K + 10dB » ou autre.

3/ J’accorde une importance aux hauts niveaux (80 – 90 dB SPL) car il me semble important que mon appareillage ne génère pas plus d’erreurs phonétiques que ce que la personne en fait sans appareil. Je le vérifie donc.

J’espère avoir répondu à tes questions.

JYM

Instagram @Audioprothese

 
Cialis precios
Merca do libre
Legal viagra
Viagra masticable precio
Precio de viagra
Comprar viagra en barcelona
Venta viagra
Viagra pastillas
Comprar viagra femenina
Cialis 5
Farmacias online barcelona
Precio de cialis
Cialis precio espana
Donde comprar cialis
Comprar cialis barato
Viagra generic
Comprar medicamentos online sin receta
Viagras genericas
Viiagra
Compra viagra contrareembolso
Compra viagra online
Viagra canadian pharmacy