A l’envers, à l’endroit*

Les futures ou très récentes mises à jour logicielles d’Affinity (Interacoustics), mais je pense aussi de toutes les bonnes chaînes de mesure qui se respectent, vont intégrer dans leur module de mesures in-vivo la possibilité d’activer le microphone de référence controlatéral lors de la mesure, à la place du micro ipsilatéral habituellement activé.

donne ton avis
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Les futures ou très récentes mises à jour logicielles d’Affinity (Interacoustics), mais je pense aussi de toutes les bonnes chaînes de mesure qui se respectent, vont intégrer dans leur module de mesures in-vivo la possibilité d’activer le microphone de référence controlatéral lors de la mesure, à la place du micro ipsilatéral habituellement activé.

Ce n’est pas une ruse de plus pour mesurer les appareillages « open » ou surpuissants, mais le seul outil disponible à ma connaissance pour valider objectivement l’effet d’une correction BICROS, et à plus forte raison, CROS.

Il est en effet très difficile d’objectiver (vilain mot…) le résultat d’un système (BI)CROS, surtout d’être certain de ce qu’apporte le micro du côté cophotique.

Le but de la manoeuvre, en admettant que l’OD est « saine » et la gauche « cophotique »:

  1. patient OD « saine » face au HP (à 90° donc): mesure REUR/REUG classique, en balayage ou ISTS (recommandé pour Bi-CROS).
  2. ensuite le patient se tourne de 180° et se retrouve oreille G (cophotique) face au HP: on re-mesure le REUR/REUG de l’OD (la sonde est restée dans l’oreille D, « saine ») alors que c’est l’OG qui est face au HP, mais on a activé le micro de référence opposé à la mesure, le G donc. Si vous avez suivi: la sonde est dans le conduit OD, la mesure est faite à D mais c’est l’oreille gauche qui est face au HP, micro de réf G (opposé à la mesure) activé. On mesure donc l’ombre de la tête. On va donc se retrouver courbe 2 10dB environ dans les méd./HF sous la courbe 1.
  3. enfin, sans bouger, on met le système CROS en place/marche, et on refait la mesure 2. Normalement, le micro CROS OG a capté le son du HP, l’a envoyé à droite (saine). On mesure donc le démasquage: la résonance doit retomber au niveau de la mesure 1, c’est à dire que courbe 1 = courbe 3

Vous avez tout suivi ?

Fallait y penser, non ?

Et qui y a pensé le premier ? C’est Pumford !

Versions logicielles Affinity mini: 2.2.1/2.2.7/2.3, etc.

 

AN: mêmes mesures pour un système Bi-CROS, mais il ne s’agit plus de faire une mesure oreille nue, mais oreille appareillée.

*chanteur (maudit) landais…

xavdelerce

Audioprothésiste D.E. membre de la SFA, membre du CNA, créateur du https://leblogaudiologie.com/

6 thoughts on “A l’envers, à l’endroit*

  1. Pile poil sur ce quoi je ralais la semaine dernière.
    Je travaille avec le « new » aurical et je trouve justement ridicule de ne pas pouvoir permuter le microphone de référence et d’obtenir la mesure de l’effet shadow.
    J’avais assisté à une présentation d’un protocole d’équilibrage des systèmes CROS mais seule la Verifit pouvait le faire.
    Bonne nouvelle donc.
    En espérant maintentant une MAJ d’otosuite…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Film institutionnel Bernafon(r)

jeu Fév 28 , 2013
Share on Facebook Tweet it Share on Google Pin it Email donne ton avis [Total : 0   Moyenne : 0/5]