Rien n’est perdu !

Il y a une semaine de cela, une jolie demoiselle vient me voir… Elle se dit gênée dans les situations bruyantes. Elle avait déjà rencontré un Médecin ORL qui lui avait annoncé sa perte auditive. Dans la foulée, il lui avait prescrit une ordonnance. Cadre dans la grande distribution, elle était de plus en plus mis à l’écart dans les groupes de travail de l’entreprise.bref, elle se rendait compte que renouer avec le monde passait hélas par un appareillage auditif, stigmatisant son arrivée dans le groupe des quadras depuis quelques mois !

donne ton avis
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Il y a une semaine de cela, une jolie demoiselle vient me voir… Elle se dit gênée dans les situations bruyantes. Elle avait déjà rencontré un Médecin ORL qui lui avait annoncé sa perte auditive. Dans la foulée, il lui avait prescrit une ordonnance. Cadre dans la grande distribution, elle était de plus en plus mis à l’écart dans les groupes de travail de l’entreprise.bref, elle se rendait compte que renouer avec le monde passait hélas par un appareillage auditif, stigmatisant son arrivée dans le groupe des quadras depuis quelques mois !

habituée à l’internet, elle a google-isé « audioprothèse » ou « sonotone » et elle atterrit, paf, sur le site de sonalto… qui lui fournit une liste détaillée des pharmaciens délivrant le désormais célébrissime Octave ! Ainsi, bardée de sa liste, elle se rend chez un pharmacien, qu’elle ne connait pas… à quelques km de chez elle et après dépôt du chèque de caution, obtient le droit d’essayer le précieux assistant d’écoute ! Celui-ci lui déballe sur le comptoir et en 2 minutes lui explique comment ça fonctionne ! rapidement, car il y avait du monde derrière …

hélas, trois fois hélas, ça ne « morche pas » ! Au mieux, une légère résonance… Elle rend le dispositif erroné en provoquant l’ire du professionnel du médicament qui ne comprend décidément pas, mais alors vraiment pas, pourquoi ça ne fonctionne pas… il lui propose d’essayer 2 semaines de plus… Si, si !

fig. 1  Audiométrie tonale

Fig 2. Mesure ISTS 3 niveaux sans aides auditives pour évaluer la gêne

Fig 3. Réglages fournisseur

Légèrement échaudée, elle s’arrête nette dans ses recherches en se disant que non, non, non elle ne portera pas d’aides auditives, ça ne fonctionne pas… Quelques cycles lunaires plus tard, elle se rend à l’évidence tout va de mal en pis… Désormais, elle ira chez des professionnels qui s’y connaissent !Après avoir fait le tour elle finit chez votre serviteur (et oui, il faut bien une fin heureuse). Après une heure d’explications et moult tests,  elle se dit convaincu pour un essai ! 3 semaines plus tard, elle se décide car l’essai de 3 semaines ponctué de 4 rdv lui a permis de s’adapter tranquillement à son aide auditive gauche (en attendant de s’équiper de l’autre coté, choix personnel…) ! Elle a trouvé l’approche pro, pédagogique et efficace. Pour l’histoire, elle ne m’avoué qu’à la fin son parcours du combattant.

Morale de cette histoire : « continuons à bien travailler, gardons en tête quotidiennement que la qualité et le professionnalisme, ça paye ! »

Sébastien GENY

Audioprothésiste D.E. Ingénieur Santé ILIS fondateur du blog-audioprothesiste.fr formateur groupe ENTENDRE

One thought on “Rien n’est perdu !

  1. Bonjour,
    félicitation pour votre blog,vraiement très utile à mon sens !
    Votre morale est bonne, tout et bien qui finit bien pour cette dame ! Malheureusement , combien de personnes vont s’en tenir à l’idée  » les appareils ne marchent pas pour moi  » après avoir essayé le sonalto ?
    C’est ce qui arrive à une de mes patiente que j’ai appareillés il y a 2 ans ( et très contente de mes services ) qui me dit être désespérée que son frère ( qui a essayé sans succés le sonalto dès sa sortie et qui bien sûr ne l’a même pas rendu ) s’autoproclame inapareillable et refuse de voir un audio ou même un ORL ! Il dit à qui veut l’entendre que les appareils auditifs, c’est de la pub , en nous mettant tous dans le même panier , et bien sûr aidé en celà par le discour vendeur du pharmacien qui lui a dit de façon totalement désintéressé (bien sûr !!! ) que le sonalto, c’était comme les appareils qu’on trouve chez les audio mais en 4 fois moins cher !
    Donc voilà les dégats que peut occasionner cette chose !
    Je verrai peut etre un jour ce monsieur , mais dans quel état auditif ??? Ou peut être jamais !
    Encore une lutte à mener , alors qu’on commence juste à changer l’image de l’audioprothèse , ce truc sappe 15 ans de travail à changer notre image !
    Et pour curonner le tout , les pharmaciens auront désormais le droit de facturer leurs conseils ! Combien couteront ces conseils quand il faudra explique comment marche cette chose ?
    Le pire dans l’histoire, c’est que ma patiente avait enfin décidé son frère à venir me voir quand son chemin à croisé celui de la pub TV !
    Quel gachis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Rien n'est perdu (2): rattrapage AudiologyNow '12 !

ven Avr 20 , 2012
Merci à Clément GEORGET pour l'info ;-)<br /><br />