Auteur : Jean-Yves MICHEL

Nous sommes fin mai 1994. Je suis tout heureux car j’ai réussi à obtenir du Professeur Jean-Claude LAFON qu’il intervienne durant deux jours au siège parisien de l’entreprise pour laquelle je travaille. Une petite dizaine d’Audioprothésistes est là pour l’écouter. J’enregistre ses paroles sur cassettes à bande magnétique. Ce que je vous propose en est une retranscription écrite, non in extenso car malheureusement certaines cassettes s’avéreront de mauvaise qualité et donc inaudibles à l’écoute. Je m’en veux encore !

Professeur Jean-Claude LAFON :

Continue reading

What is hearing? The capacity to hear, the reception of auditory phenomena, hearing is the combination of the reception of an information – physically translated from initial acoustic waves of various intensities – and its transcription into a so-called nerve signal that is then integrated by assimilation to a structure that we became aware of through conditioned behaviour”(1).

If I may borrow the Professor’s latest comments – hopefully not making non sense: HEARING is the combination of PERCEPTION and UNDERSTANDING.

Continue reading

Nous sommes fin mai 1994. Je suis tout heureux car j’ai réussi à obtenir du Professeur Jean-Claude LAFON qu’il intervienne durant deux jours au siège parisien de l’entreprise pour laquelle je travaille. Une petite dizaine d’Audioprothésistes est là pour l’écouter. J’enregistre ses paroles sur cassettes à bande magnétique. Ce que je vous propose en est une retranscription écrite, non in extenso car malheureusement certaines cassettes s’avéreront de mauvaise qualité et donc inaudibles à l’écoute. Je m’en veux encore !

Professeur Jean-Claude LAFON :

« On envoie une impulsion faible puis une impulsion forte : on n’entend alors pas la première.

Continue reading

La lista de reclutamiento va a la par con la lista coclear ya que entrega también informaciones sobre la sola cóclea.

La lista de reclutamiento es, en efecto, la continuación lógica de la lista coclear en los casos de « distorsiones espaciales » y de « distorsiones espaciales agravadas ».

Continue reading

Nous sommes fin mai 1994. Je suis tout heureux car j’ai réussi à obtenir du Professeur Jean-Claude LAFON qu’il intervienne durant deux jours au siège parisien de l’entreprise pour laquelle je travaille. Une petite dizaine d’Audioprothésistes est là pour l’écouter. J’enregistre ses paroles sur cassettes à bande magnétique. Ce que je vous propose en est une retranscription écrite, non in extenso car malheureusement certaines cassettes s’avéreront de mauvaise qualité et donc inaudibles à l’écoute. Je m’en veux encore !

Professeur Jean-Claude LAFON :

« On quitte l’acoustique de la parole, on passe à l’oreille. »

Continue reading

The recruitment list elaborated by Professor J.C. LAFON (a word recognition score specific to the recruitment phenomenon) comes together with the cochlear list, as they both provide targeted information about the cochlea.

Indeed, the recruitment list is the logical follow-up of the cochlear list in the particular cases of « distorted spatial perceptions » and « severely distorted spatial perceptions ».

Continue reading

Nous sommes fin mai 1994. Je suis tout heureux car j’ai réussi à obtenir du Professeur Jean-Claude LAFON qu’il intervienne durant deux jours au siège parisien de l’entreprise pour laquelle je travaille. Une petite dizaine d’Audioprothésistes est là pour l’écouter. J’enregistre ses paroles sur cassettes à bande magnétique. Ce que je vous propose en est une retranscription écrite, non in extenso car malheureusement certaines cassettes s’avéreront de mauvaise qualité et donc inaudibles à l’écoute. Je m’en veux encore !

Professeur Jean-Claude LAFON :

« Venons-en aux mélodies, c’est-à-dire à la structure de la phrase (les formants sont des structures appartenant aux timbres. Ce sont des structures dominantes pour l’appareillage auditif) car il ne faut pas oublier que dans une reconnaissance de parole, on a à reconnaître des structures qui dépendent de l’articulation = structure type appartenant à une langue déterminée. Il existe d’autres structures qui sous-tendent ces structures types : ce sont les éléments prosodiques et mélodiques. Ceux-là ne sont pas conditionnés par la langue mais par la parole (c’est-à-dire des systèmes dialectaux). On ne les apprend pas dans un livre, ils sont conditionnés par les nécessités de la phonation. »

Continue reading

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel