Avant que ça ne pique : régler par la mesure in vivo le MPO d’une aide auditive

C’est un peu l’absent de nos sessions de réglages in vivo : le MPO.

Je dis l’absent, car si on peut bien sûr visualiser le niveau « logiciel » du niveau de sortie maximum d’une aide auditive, il est souvent bien plus compliqué, hasardeux et inconfortable, de le tester et régler in vivo.

Il y a quelques temps déjà, l’EUHA a mis en ligne un signal de mesure in vivo du niveau de saturation des aides auditives : il s’agit d’un signal appelé ISTS_55dB_Sinus90.wav .

Comme son nom le suggère, il s’agit d’un signal constitué de l’ISTS à 55dB SPL suivi de son purs à 90dB SPL. Pourquoi donc ?

Voici ce qu’en dit l’EUHA (traduction maison) :

Spécification du signal :
Un signal de voix réelle est présenté à 55 dB suivi de brefs sons purs successifs de forte intensité. Avant l’addition de sons purs à l’ISTS, ce dernier est présenté 5 secondes afin de placer l’aide auditive dans un état stable de traitement de la parole. Les sons purs ont les propriétés suivantes :

  • Niveau = 90 dB SPL
  • Fréquences = 0,5, 1, 2, 3, 4 kHz
  • Durée = 250 ms de signal ainsi que 25 ms d’établissement/extinction
  • Pauses = 250 ms

Il en résulte un temps total de 7,75 secondes (incluant 250 ms de pause après le 4 kHz).
La mesure doit être exécutée deux fois pour des raisons de stabilité.

Calibration :
Les sons purs doivent être à 90dB SPL en niveau de crête (ou centile 100) à l’entrée de l’aide auditive.Ceci peut être vérifié en chaîne de mesure sans le coupleur et analyse centile réalisée sans l’aide auditive.
Si le niveau d’entrée à une ou plusieurs fréquences dévie de plus de 3dB l’étalonnage du signal doit être ajusté.

Voici donc ce qui va se passer en intensité/temps :

Et en intensité/temps/fréquence (spectrogramme) :

Le but est donc de stabiliser l’aide auditive dans un état de fort gain avec les 5 premières secondes d’ISTS à 55dB SPL, puis d’envoyer de manière suffisamment brève 5 sons purs à 90dB SPL afin de tester le niveau de saturation (MPO) de l’aide auditive afin de le maintenir sous le seuil d’inconfort en dB SPL. Cette mesure in vivo est donc une mesure de REAR (niveau de sortie avec appareil) et affichage des centiles d’énergie les plus élevés.

L’intérêt de ce signal est d’être beaucoup plus « tolérable » qu’un balayage en sons wobulés à 90dB SPL, et contrairement à la recherche de la cible BOLT de DSL, indépendant de la méthodologie de calcul (fonctionne avec NAL, DSL, CTM ou PR), et de l’interprétation de « l’inconfort ». D’ailleurs chez DSL, la cible BOLT n’est pas calculée à partir du seuil d’inconfort, mais à partir du seuil de « limite supérieure de confort » ou « Upper Limit of Comfort »; ce n’est pas tout à fait la même chose…

Dans quelles chaînes de mesure est-il présent ?

De manière « native », uniquement dans la Verifit2 d’Audioscan (la ligne orange) :

 

Cependant, il est possible d’installer et de configurer ce signal dans Affinity d’Interacoustics. Il suffit pour cela d’aller le télécharger sur le site de l’EUHA à cette adresse :

http://www.euha.org/assets/Uploads/Arbeitskreis-Perzentile/EUHA-MPO-Signal-Version-2.zip

Ensuite, une fois en possession du fichier .wav décompressé, de suivre la procédure détaillée dans ce PDF.

Et Freefit de GNOtometrics ?

Les possesseurs de ce matériel devront attendre : il n’est pas possible d’importer des fichiers .wav dans cette machine. Il est très probable qu’une future MAJ logicielle permette l’utilisation de ce signal… Râlez donc auprès de votre distributeur pour avoir ce signal 😉

Conclusion

Sans ce genre de test, rapide et « indolore », saurions-nous justifier légalement de l’innocuité d’une amplification ? On peut déplorer, à juste titre, l’énorme approximation d’un amplificateur de 15dB de gain vendu en grande surface ou de pharmacie, mais a contrario, nous nous devons de maîtriser la pression sonore maximale produite au niveau du tympan avec une aide auditive.

S’il en va de notre métier de corriger l’audition, il en va aussi de notre responsabilité de ne pas endommager ce qu’il en reste…

Donc 8 secondes de test, et une protection auditive (et juridique ?) assurée(s) !

Tags: ,

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel