BASSBOOST(tm), PHONAK – Un algoritme qui gagne à être connu !

PHONAK a lancé il y a quelques années un algoritme dédié aux surdités sévères à profondes : le bass boost. En complément du système de supercompression, il vient s’enclencher pour améliorer l’audibilité en milieu bruyant.

Une étude au sujet du bass boost mt en évidence une amélioration du seuil de compréhension en milieu bruyant pour les porteurs d’aides auditives dites POWER. En augmentant le niveau de sortie (+6 dB) des fréquences basses (<1KHz), le benchmark mené par PHONAK met en évidence une amélioration significative de la compréhension en milieu bruyant.

Fonctionnement du bassboost

Cette effet est permis par une augmentation de la sensation sonore dans les basses fréquences (ce qui correspond à la perception des premiers formants des voyelles).

A noter que Bassboost était une option qui existait sur les anciennes gammes d’appareils PHONAK. Couplé au Savia Art, on obtient un algoritme qui s’enclenche précisément dans les séquences bruyantes de la vie quotidienne des malentendants.

PHONAK explique, que cette option réservée aux patients les plus malentendants, est essentiel à plusieurs titres :

  • Les patients atteints de surdités sévères et plus ont une réserve cochléaire de pauvre qualité dans les hautes fréquences bien souvent. Bassboost ne fonctionnant que sur les fréquences les plus basses est un outil adapté.
  • Les patients atteints de perte auditive sévère compense la maigre qualité de leurs hautes fréquences par une amélioration significative de leur discrimination fréquentielle sur les basses fréquences. Une fois encore Bassboost en s’intéressant aux fréquences les plus basses est un outil idéal pour réhausser les fréquences des premiers formants vocaliques (turner et Cummings, 1999).

Comparaison entre plusieurs algorithmes et leur résultat en terme de SNR

Les chiffres sont probants. L’algoritme BASSBOOST améliore le SNR d’environ 1 dB SPL. Le SRT également tant en contours qu’en intras. Ce que je trouve rigolo qui est curieux, c’est que cette option soit débrayable sous iPFG, au regard de la qualité d’écoute obtenue.

A mon avis c’est une option à enclencher systématiquement en cas de surdités au moins sévères avec une dégradation des hautes fréquences.

En tout cas, ce système doit permettre aux porteurs d’anciens appareils auditifs de renouveler pour une vrai innovation en matière de compréhension dans le bruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel