You have activated a Bronze+ WP Symposium feature, but you have not entered your Activation Code. Get one on the Membership page on the WP Symposium website.

La semaine du Son, les pieds dans les starting blocks :-)

Written by genyseb2 on . Posted in Agendas & évenements, Audioprothesiste

Pour engager cette semaine du son, un retour sur la conférence de presse qui fait la part belle aux jeunes et à l’usage inconséquent des « iPOd » et autres « MP3″. A visualiser avant de recevoir le public lors des 15 prochains jours !

 

La Semaine du Son 2015 – Conférence de presse – Sondage Ipsos from VideoScopie Production on Vimeo.

 

IDA Institut le retour du retour !

Written by genyseb2 on . Posted in Audioprothesiste, formation, Qualité de services

Il y a déjà quelques années (… et oui le temps passe vite) je vous avais recommandé l’excellent site http://idainstitute.com/, institut de recherche sur le comportement des malentendants appareillés qui a pour vocation d’intégrer de nouvelles techniques lors du processus d’appareillage, basé surtout sur le versant pyschologique du malentendant. Cette « académie » est supportée par le groupe William DEMANT.

J’avais été fasciné par les outils développés par les chercheurs du IDA Institut : on y trouvait des tests de motivation et du « training » pour améliorer la communication. Ceci me renvoyait à mes patients qui ne voulait décidément pas porter leurs aides auditives ou qui ne voyait pas l’intérêt de les mettre dès le petit matin…  » bein oui, M’sieur, je vis seul… A qui bon le porter… ». Je restais souvent désarmer face à ces arguments…

Le plus difficile était d’utiliser aisément ces outils quotidiennement. J’avais conçu des fiches plastifiées qui me servaient de support aux outils de base en cas d’appareillage non porté… et pourtant techniquement réglé aux poils de dB près :-). Force a été de constater que quelques semaines plus tard, mes beaux efforts pour améliorer mon « councelling » étaient retombés… Ma façon d’aborder les outils était décalée et ne provoquer pas une augmentation significative du temps de port… Las, j’ai abandonné mes fichettes plastifiées…

Et puis… l’autre jour, au détour d’un surf, je retombe dans mes bookmarks sur le site de l’Ida. Nouvelle présentation. Nouveau design. Un compte à ouvrir. je m’empresse souris à la main de remplir le formulaire d’inscription.

Je découvre alors une masse de documents et de fichiers « téléchargeables » permettant de mieux accompagner et appréhender la démarche du malentendant en cours ou en échec d’appareillage. J’y ai trouvé à nouveau de grandes sources d’inspiration, avec peut être un peu plus de recul et l’envie de formaliser un peu plus les étapes de réglages en les ponctuant d’outils de motivation (au cas où ça traine un peu à s’habituer :-)) et de feed back précis sur certaines scènes auditives rencontrées par le patient/client.

 

scènes auditives – ouverture à la discussion

 

Mettre à jour les objectifs de communication et identifier les solutions dans les situations sonores difficiles

Bref, je vous conseille vivement d’explorer ce site qui permet de faire une « piqure de rappel » sur l’écoute et la disponibilité quotidienne d’un professionnel compétent !

Attention les tutoriels vidéos du site en anglais, dommage !

Vous préférez « Tuuuuuuuuuuuut » ou « Têêêêêêêêêêêêêt » ?

Written by xavdelerce on . Posted in Audioprothese, Audioprothesiste, BERNAFON, Humour, PHONAK, WIDEX

L’audioprothésiste adapte des aides auditives dont les capacités sont de plus en plus évoluées.

De l’anti-larsen à la directionnalité adaptative , les algorithmes semblent progresser d’année en année. Un bon vieux réflexe persiste cependant dans notre profession, héritage d’une époque bénie/révolue/archaïque (rayez la mention inutile) où les réseaux de soins n’existaient pas, l’audioprothésiste écoute les aides auditives.

Des fois (ça devient rare) nous en trouvons le son « clair » ou « agréable »; souvent… pas du tout ! Comment quantifier cette sensation d’écoute ? Le domaine spectral (mesure en caisson, mesures in-vivo, logiciels de réglages) ne nous donnera aucune indication.

Je vous livre ici une mesure temporelle (pression acoustique en fonction du temps) de trois aides auditives très récentes et performantes, de trois fabricants différents, lors de l’émission d’un son pur de 880Hz. Le micro de mesure 1/2 pouce placé dans le coupleur, je le précise, est de haute qualité (DPA) et ne peut pas être responsable de ce qui va suivre…

Fabricant 1:

Une sinusoïde chez fab1

 

 

Fabricant 2:

Une sinusoïde chez fab2

 

 

Fabricant 3:

Une sinusoïde chez fab3

 

 

Devinez quel appareil est le plus agréable à l’écoute ? Mais si, vous avez une petite idée !

Schizophrénie ambiante

Written by xavdelerce on . Posted in Audioprothesiste, Coup de gueule, DISTRIBUTEURS, économie, Législation, Revue de presse

Deux sujets, qui n’ont rien à voir, mais révélateurs du grand écart de notre profession entre le médical, le para-médical, le diagnostique, le commercial, la clientèle, la patientèle, etc.

  • Pour relayer un tweet de Sébastien au sujet d’un communiqué de l’académie de médecine:

http://www.cis.gouv.fr/spip.php?article5808

C’est bien… très bien que l’académie de médecine se préoccupe de nous autant que cela. En tout cas, il est toujours agréable (à moi) de lire ce genre de lignes, comme une bouée, une balise à laquelle on se raccroche. Ca soulage les (bonnes) consciences en quelque sorte.

Mais d’un autre côté, nous sommes (malheureusement ?) des commerçants, enregistrés en tant que tels, et je n’ai jamais entendu des représentants de la profession militer en faveur d’un passage à une profession para-médicale. Même, c’est pour dire, la publicité est autorisée, et ce principe a été défendu il y a quelques années au ministère de la santé dirigé à l’époque par X. BERTRAND. Dont acte…Donc aujourd’hui, communiquer sur les malheureuses dérives commerciales, voire commerçantes, de notre profession, c’est un peu vain: le principe de la publicité a été défendu… et autorisé. On peut le regretter, mais c’est fait. Comment dès lors en accepter le principe mais n’en vouloir qu’un peu ? Schizophrénie…

J’expose encore une fois mon point de vue qui n’engage que moi (c’est un blog ici): une solution si l’on veut réellement « moraliser » le secteur de l’audio (car le commerce n’est pas moral, c’est connu) serait de scinder la pratique de l’audioprothèse en deux catégories

  1. une « para-médicale », mais soumise à une régulation stricte de sa pratique (aucune publicité d’aucune sorte), mais dont les prestations seraient soumises à remboursement sur les bases légales actuelles
  2. une « commerçante », qui en gros ferait ce qu’elle veut, mais ne donnerait droit à aucune prise en charge

Bien sûr, en médecine, aucune dérive « commerçante » n’est à déplorer… c’est entendu !

  • Pour enfoncer le clou, je vous recommande la lecture d’Audio Infos 180:

Marisol, au secours ! En effet, nous avons là un exemple édifiant des grands écarts entre les divers « acteurs » de la profession: dans un article, la ministre Marisol TOURAINE fait part de sa volonté de moraliser les rapports entre les audioprothésistes (puisqu’elle est citée dans Audio Infos) et les prescripteurs. Il doit donc y avoir matière à moraliser. Bravo, donc !

Dans le même journal, deux pages avant et deux pages après, Audika annonce fièrement son intention de renforcer son partenariat avec les prescripteurs, et une autre chaîne d’audio, je ne sais plus laquelle, nous explique qu’elle est très fière d’avoir créé ou de subventionner les assises ORL de l’Océanie (et bien sûr aucun prescripteur du continent n’y est invité, et on y bosse 8h/jour…). Oui, moraliser…

Pensons quand même aux malentendants : consommateurs (car vous êtes des clients puisque nous sommes des commerçants), soyez grands, soyez critiques, demandez-vous toujours « Pourquoi veut-on m’envoyer ici, ou là ? » et « Apparaître à la TV plusieurs fois par jour est-il normal dans le domaine de la santé ? », « La publicité pourrait-elle avoir des conséquences sur ma facture ? ». Ces questions et d’autres constitueraient à coup sûr le début d’une démarche très « moralisatrice ».

 

Où trouver « le phare et la balise » aujourd’hui dans ce monde agité ? Tous ces gens et institutions qui nous veulent du bien ou du moins bien, qui nous donnent des conseils ou des leçons sont finalement bien éloignés de notre quotidien: rétablir le lien social. Corriger la surdité, quoi…

Partagez vos données techniques et autres trucs & astuces !

Written by genyseb2 on . Posted in Astuces sur les appareils, Audioprothesiste, Humour

Comme le célèbre Chat de Geluck (tiens une BD Belge ?!), nous cherchons à étoffer notre équipe de trouveurs, Xavier, Brice et moi, en infos techniques sur les fabricants et sur les techniques de mesure des aides auditives (RECD, in vivo, sound box et j’en passe !). Nous laissons les chercheurs à notre éminent Collège National (gloire à lui) ! Alors, si tu te sens l’âme d’un pigiste : tu as en tête un « tip » à divulguer, une manoeuvre dans un logiciel fabricant, n’hésite pas à nous envoyer à nos adresses respectives ton draft ! Nous prendrons le plus grand soin à le publier et te faire devenir un trouveur :-)

Etudiant angoissé par le grand puzzle de l’audioprothèse, Sénèque de la babasse électro-acoustique, Géo trouvetou de l’aide auditive, collectionneurs de vieux cornets (mince, on en a déjà un !) et autres lecteurs de ce blog, qui souffle tout de même ses 6 ans ; venez déposer vos idées, vos coups de gueules (évitez les caricatures par les temps qui courent !) et autres trouvailles ! We will you !

PS : peur d’une présence exacerbée sur le net via ce blog, n’hésitez pas à publier sous un pseudo (par exemple, frelon_noir59 ou PPCL4lover…) dans la mesure où l’équipe du blog connaît votre identité (qui ne sera jamais transmise, croix de bois…)

A bientôt !

Les commentaires récents

xavdelerce

|

MAJ

Anonyme

|

Bonjour Xavier,
Merci pour ta question très pertinente.

Je ne pense pas que cela ait été fait car il faut savoir utiliser, à la fois, la liste de recrutement et le TEN TEST.

Pour ma part, je ne pratique (malheureusement) pas, pour l’instant, le TEN TEST et ceux qui pratiquent le TEN TEST ne connaissent peut-être pas l’existence de la liste de recrutement.

Sans aucun doute un très bon sujet de mémoire pour un étudiant de troisième année.
J’espère que ta question va susciter une (ou plusieurs) recherche en ce sens

xavdelerce

|

Bonjour Jean-Yves, et merci pour toutes tes remises à niveau.

Une éventuelle corrélation a t-elle déjà été recherchée entre un mauvais résultat au test de recrutement et un TEN Test positif ?

Jean-Yves MICHEL

|

Bonjour Xavier,
Merci pour tes questions.

1/ Le Professeur LAFON écrit, pour la liste cochléaire émise en exploration du champ auditif, en page 141 de son livre « le test phonétique et la mesure de l’audition » :
« La mesure est effectuée pour chaque oreille séparément, si la surdité est asymétrique, elle peut-être faite en biauriculaire pour deux courbes tonales identiques ».
Donc on peut comprendre que l’émission puisse être faite au casque.
J’ai choisi le champ libre car cela me permet de visualiser le gain prothétique vocal (différence entre le nombre d’erreur phonétique sans appareil versus avec appareil) alors que je ne le pourrai pas si la liste avait été émise au casque.
A l’appui de mon option champ libre je peux citer l’exemple en page 201-202 du Bulletin d’Audiophonologie année 1972 Volume 2 « Le Test Phonétique Théorie et Pratique » :
« …Atteinte auditive bilatérale d’étiologie inconnue. La perte moyenne est de 60 dB à droite comme à gauche. Appareillage biauriculaire par deux contours d’oreille. Le test phonétique montre une nette distorsion liminaire avec cependant une atteinte du champ auditif puisque l’on trouve à droite et à gauche une distorsion de 6 à 10% à 100 dB. L’usage des prothèses est bon, il ne reste que 4% d’erreurs avec les deux contours d’oreille 18% et 16% respectivement à droite et à gauche avec chaque contour utilisé isolément. Ce résultat montre que lorsque la distorsion n’est pas trop importante l’appareillage des deux oreilles séparément par contour améliore très nettement la perception de la parole (erreurs réduites des trois quart)… »

2/ Je balaye systématiquement, sans appareil, de 90 dB SPL jusqu’à 40 dB SPL sauf si avant 40 dB SPL j’atteins les 100% d’erreurs phonétiques, auquel cas je m’arrête là évidemment. Avec appareil, j’émets à nouveau les mêmes éléments aux mêmes niveaux. Je n’ai donc pas d’intensité de « départ » calculée à « seuil 2K + 10dB » ou autre.

3/ J’accorde une importance aux hauts niveaux (80 – 90 dB SPL) car il me semble important que mon appareillage ne génère pas plus d’erreurs phonétiques que ce que la personne en fait sans appareil. Je le vérifie donc.

J’espère avoir répondu à tes questions.

JYM

Instagram @Audioprothese

 
Tadalafil generico
Las farmacias
Farmacia similar
Viagra comentarios
Marcas de sildenafil
Precios de la viagra en farmacias
Precio de viagra
Viagra on line
Farmacia portugal online
Viagra original online
Precios del viagra
Donde comprar viagra
Farmacia online barcelona
Farmacia espana online
Tadafil
Cialis en espana
Professional cialis
Viagra online espana
Comprar viagras
Viagra a contrareembolso
Viagra compra
Precio viagra mexico