Catégorie : formation

Voici les textes qui entérinent l’adaptation et la dispense des épreuves de langues vivantes du Bac pour les élèves présentant une déficience auditive. (JORF n°0041 du 17 février 2012)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do ;jsessionid=18A5A7
3DFC47449B84A2CC5A0F4E48E0.tpdjo05v_2 ?cidTexte=JORFTEXT000025372264&d
ateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

Arrêté du 15 février 2012 relatif à la dispense et l’adaptation de certaines épreuves ou parties d’épreuves obligatoires de langue vivante à l’examen du baccalauréat général, technologique ou professionnel pour les candidats présentant une déficience auditive, une déficience du langage écrit, une déficience du langage oral, une déficience de la parole, une déficience de l’automatisation du langage écrit, une déficience visuelle (JORF n°0041 du 17 février 2012)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do ;jsessionid=18A5A7
3DFC47449B84A2CC5A0F4E48E0.tpdjo05v_2 ?cidTexte=JORFTEXT000025372274&d
ateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

 

Source : Flash Creai Nord Pas-de-Calais n° 8 du 7 mars 2012

Je viens d’apprendre avec tristesse le décès du Pr Christian GELIS.

Je pense que nous sommes une cohorte de ses anciens élèves en France à lui devoir beaucoup. Tous ceux qui sont passés sur les bancs du CREFA de Montpellier gardent certainement en mémoire le souvenir de quelqu’un d’une très grande limpidité dans son enseignement. Faire aimer la psychoacoustique n’était pas chose évidente, et pourtant… il a su le faire, avec rigueur et simplicité.

Son engagement n’a jamais cessé puisqu’il était encore président des JNA, entre autres.

Encore merci.

Rush de fin d’année sur les CEUs

Je reçois régulièrement, et encore plus en fin d’année, des mails anglo-saxons (amérique essentiellement) me demandant si j’ai bien tous mes « CEUs»…

Vraiment, Dear Mister DELERCE, n’avez vous pas quelques « missing CEUs » ?

Et en général, le mail se termine par une « Special Offer » à 99 dollars me donnant droit à ces fameux CUEs manquant, me proposant même de les obtenir à distance, sans me déplacer.

Nouvelle pilule « Viagra-like » ? Produit miracle promettant de décupler toutes les fonctions (…) qui auraient besoin de l’être ?

Restons sérieux ! Les CEU sont des « Continuing Education Units », des Unités de Formation Continue. Car Outre-Manche et Outre-Atlantique, au moins les audiologistes (je ne sais pas pour les équivalents des audioprothésistes, les HIS), sont tenus d’effectuer un certain nombre d’heures de formation continue chaque année, variable selon leur Etat d’exercice. Dans le cas contraire, leur licence leur est retirée. D’où les mails de fin d’année pour les retardataires déficitaires en crédits et le marché qui s’est créé sur ce créneau.

Si vous avez eu l’occasion d’assister une fois à un congrès étranger, vous avez du remarquer le « rush » après les conférences, à la table des signatures, de tout ce petit monde allant chercher l’attestation de présence. Quand vous regardez un programme de conférences, vous remarquerez aussi la « cotation » en CEU de chaque atelier (workshop) ou conférence, car une heure ne compte pas pour un même nombre d’unités, en fonction de l’implication du participant et du type de conférence.

L’Amérique étant un grand pays et les distances à effectuer, importantes, on peut obtenir ces Unités de Formation Continue par Vidéoconférences de groupes, un peu, j’imagine, sur le modèle de celles que propose Phonak régulièrement pour le monde entier.

Et donc nous allons voir arriver ce système « d’unités horaires » en France puisque la nouvelle norme AFNOR introduit une obligation de 20h de formation annuelle. Quelles sont les sanctions en cas de non-respect ? la norme ne le précise pas. Quelles seront les formations « accréditées » ? pas de précisions non plus, avec un risque de voir certaines chaînes proposer 20h de marketing à leurs salariés chaque année…

Juste une précision : il me semble qu’aux Etats-Unis on puisse obtenir des équivalences de diplômes par le biais des CEU, un peu l’équivalent de la « VAE » en France, ou « Validation des Acquis de l’Expérience ». Devenez Docteur en Audiologie chez vous par correspondance !

Face aux nouveaux défis d’aujourd’hui et de demain (mutuelles en réseaux fermés, les centres discounters, l’aspect réglementaire, les clients plus exigeants…), la formation d’audioprothésiste ne prépare pas au management des centres d’aides auditives. L’Université de Lille 2 et son école d’ingéniérie et de management de la santé (ILIS) vous propose le DU management de la santé, unique en son genre, regroupant les modules suivants :

  • Nouveaux outils audiologiques et perspectives d’avenir du marché de l’audioprothèse.
  • Approche des nouveaux standards AFNOR : assurance de la qualité en général et application à l’audioprothèse.
  • Rédaction et utilisation des tableaux de bord pour améliorer le pilotage d’un centre d’audioprothèse.
  • Comptabilité générale et analyse financière.
  • Gestion des ressources humaines : programmation neurolinguistique, Analyse transactionnel et leadership.

Plus qu’une formation, le module perspectives d’avenir du marché de l’audioprothèse se veut générateur d’idées nouvelles pour améliorer encore et toujours l’adaptation prothétique du malentendant.

Cette formation est assurée par des professeurs d’Université et des spécialistes en management reconnus dans le secteur de la Santé.

Le détail de la formation sera disponible pour le congrès ! Merci de me contacter à l’adresse suivante pour plus d’infos : sebastien.geny@auditiongeny.com

Cette formation est entièrement financable par les organismes collecteurs de fond pour la formation.

Que pensez de la LMD au niveau d e l’audioprothèse ? Je crois que j’avais déjà publié un billet sur ce sujet il y a quelques mois. Nos amis kinésithérapeutes, orthophonistes et infirmiers passent les premiers. Ils seront les premeirs à adapter leur programme éducationnel. Il faut savoir que la modification du cursus de formation, accompagne le programme de délégation de tâches. Ainsi, les infirmiers ont déjà des formations au grade de master : cadre de santé, master dédié aux nouveaux actes techniques. Les kinésithérapeutes et les orthophonistes ont également des projets de Master.

La formation d’audioprothésiste, elle, s’articule autour d’un DE, puis peut être complété par des DU ou des Masters. Mais quid de l’articulation entre la délégation de tâches et de la LMD. Nous pouvons développé de nouvelles compétences, et les faire enseigner, toujours au bénéfice du patient !

Le modèle Canadien

Il est intéressant de comparer avec les pays francophones, nos différents modèles de formations et d’exercices de la profession d’audioprothésiste. Il est intéressant de noter que chaque pays à instaurer un corps paramédical dédié à l’exercice de la correction de l’audition. A mon goût, le plus abouti est celui du Quebec. En effet, cet état fédéral francophone a mis en place une véritable filière de formation, non pas dédié à la réhabilitation de l’ouïe mais regroupant les professionels dédiés à la réhabilitation des troubles de la communication. Ce regroupement a permis de fédérer les ressources de formation.

Il faut rappeler que le modéle québecois est l’ancêtre du système européen LMD. Celui-ci a pour but de rationnaliser les filières universitaires autour de 3 palliers : licence, master et doctorat.

La force du Québec est de l’avoir appliqué à la filière « trouble de la communication » : Ainsi la filière permet de former des audiologiste et orthophonistes au niveau « Master ». A noter : le niveau Licence ne permet pas l’exercice de l’audioprothèse et de l’orthophonie.

Le système canadien a instauré également un niveau doctoral qui permet de créer et d’encadrer la recherche en Audiologie et orthophonie. A l’heure, où l’école Lyonnaise et le GRAEC Parisien relance la recherche en audioprothèse en France, il serait important d’envisager de créer une vrai filière à l’image de ce qui se passe dans un grand pays francophone, tel que le Canada.

Au regard des besoins en audioprothèses en France, il est temps de créer une vrai filière universitaire et industrielle. En effet, il ne persiste en France, après l’échec d’Intrason, qu’une logique de distribution. Quand on connaît les perspectives de croissances mondiales, il semble abérant que la France reste hors-jeu !

NDLR : il est intéressant de souligner que plusieurs pays ont pris en compte le potentiel de l’audioprothèse, en particulier l’Allemagne (dont on vante le nombre de PME de tailles raisonnables !) qui a validé un pôle de compétence autour de l’audioprothèse… en 2003 !

A quand le notre ?

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel