Catégorie : Investigations audiologiques

Depuis 2015 que je publie les « LAFON » dans le blog-audioprothésiste, à trois ou quatre reprises il m’est arrivé que des lecteurs me demandent des textes du Professeur J.C. LAFON qu’ils ne trouvaient pas.

J’ai donc pensé qu’il serait intéressant de publier les textes que j’avais du Professeur J.C. LAFON, récoltés du temps où j’avais eu la chance de rencontrer ce génie à Besançon ou à Paris.

Aujourd’hui, ce que l’Académie des Sciences publiait dans sa séance du 10 juillet 1961. Le Professeur y évoque les fondements de sa future première prothèse à transposition, l’ALPHA, conçue pour « les fortes surdités cochléaires acquises ou congénitales ». L’ALPHA fut commercialisée à la toute fin des années 80 / tout début des années 90.

Merci à Xavier DELERCE d’avoir mis ce texte en lien : cliquer ici

JYM

Le sujet peut paraître trivial (ou publicitaire de ma part), mais il est quand même peu fréquent dans notre profession qu’un des éléments les plus importants de notre quotidien évolue : je parle de la chaîne de mesure.

Continue reading

The past 23 articles detailed what HEARING and LANGUAGE were, individually.

But what makes the link between the HEARING and the LANGUAGE?

According to Prof. J.C. LAFON, several functions are required to make the transition from hearing to language:

1) The ACOUSTIC FUNCTION.

2) The INTEGRATIVE FUNCTION.

3) The LANGUAGE FUNCTION.

4) Other functions that are part of the INTEGRATIVE FUNCTION.

5) The SEQUENTIAL FORMS OF KNOWLEDGE.

“Acoustic messages received by the cochlea are processed and integrated in the nervous system, they are compared to previously acquired symbols and identified as significant elements. This function is complex and corresponds to both the hearing and the understanding…”(1).

1) The ACOUSTIC FUNCTION.

“The acoustic function relies on the combined functioning of the middle ear and the cochlea; it is part of the scope of physiological activity studies. The transmitted sounds result in acoustic vibrations that trigger a complex motion of the basilar membrane based on the cochlear resonance, that we call the “cochlea-dependent motion”. Impairment of the basilar membrane’s motion is a cause of deafness clinically identified by a rise in the sounds perception threshold.”(2)

The scope of the acoustic function ends at the organ of Corti level.

2) The INTEGRATIVE FUNCTION.

“The integrative function sets up the link between the cochlea-dependent motion of the basilar membrane and the language. It consists in two main activities: the first one, of neuro-physiological nature, concerns the auditory pathways and centres ; it can be studied by electrophysiology. The second activity, of psycho-physiological nature, relies on memory circuits and thus, on multiple synaptic associations; it is based on psychological capacities. It can be studied, on the one hand by physiological measurements, and on the other hand, by psychological observations. It is when facts are translated into abstract notions, and images into symbols. Impairment of this function results in auditory agnosia in adults, and, in children, it causes either an integration impairment or a delayed integration depending on whether it is due to a dysfunction of the auditory pathways or due to a multifunction of the memory circuits; the latter can be improved, as they can be partially compensated.” (2)

The three other functions will be discussed in the next two articles.

JYM

(1) Professor J.C. LAFON « message et phonétique » (« message and phonetics ») pp. 67-68

(2) Professor J.C. LAFON « message et phonétique » (« message and phonetics ») page 68.

(3) Professor J.C. LAFON « message et phonétique » (« message and phonetics ») pp. 68-69

Depuis 2015 que je publie les « LAFON » dans le blog-audioprothésiste, à trois ou quatre reprises il m’est arrivé que des lecteurs me demandent des textes du Professeur J.C. LAFON qu’ils ne trouvaient pas.

J’ai donc pensé qu’il serait intéressant de publier les textes que j’avais du Professeur J.C. LAFON, récoltés du temps où j’avais eu la chance de rencontrer ce génie à Besançon ou à Paris.

Aujourd’hui, ce que l’Académie des Sciences publiait dans sa séance du 20 mai 1959. Le Professeur y parle de la voix œsophagienne et en tire des conclusions concernant la voix laryngée. J’aimerais attirer votre attention sur toutes les phrases que la Professeur a voulu mettre en exergue en les écrivant en italique.

Merci à Xavier DELERCE d’avoir mis ce texte en lien. Cliquer ici

JYM

Bon, Jean-Yves prend un peu de repos, j’en profite donc pour ramener ma science !

Encore que là, je vais nous faire spectateurs plutôt qu’autre chose. La question du jour est : « Dans quels rapports signal/bruit vivons-nous ? Et quelle est la prise de décision des fabricants en fonction de la réponse à cette première question ? »

Vous avez 4 heures…

Continue reading

Il s’agit ici de montrer ce qu’il est possible d’obtenir comme informations sur le fonctionnement d’appareils auditifs actuels, et de mettre en évidence qu’à performances égales, le choix prothétique a toute sa place, pourvu que nous puissions appréhender toutes les subtilités des technologies qui nous sont offertes.

Continue reading

Bon, c’est toujours la même chose… je suis en retard j’avais autre chose à faire, et j’ai un peu laissé traîner ce troisième (et dernier !) billet sur l’incertitude en audiométrie vocale.

Alors nous allons tenter d’appliquer les problèmes d’incertitude vus dans les premier et second billet, mais cette fois ci, en audiométrie vocale DANS LE BRUIT ! Je l’écris en gros parce qu’il me semble que ça fait plus bruyant… non ? passons…

Après moult réflexions et quelques années de pratique, je crois qu’il faut casser un mythe sur l’audiométrie vocale dans le bruit : perdons toute idée de référence par rapport à une courbe de « normalité » absolue, sauf à avoir au préalable étalonné votre cabine avec des sujets normo-entendants (on verra comment). Mais peut être va t’il falloir s’habituer à raisonner en « relatif » (condition B versus condition A), on verra comment aussi…

Continue reading