Catégorie : N’importe quoi !

/Ma life, on/

Je vais au congrès (c’était moi le gars tout seul dans les allées 😉 ) et dans ma « sacoche cadeau », je trouve un AudioInfos n°170 avec l’article de Clément SANCHEZ « La mesure in-vivo et les appareillages ouvert« . C’est bien. Le lendemain de reprends le train. Le train c’est bien.

Oui, le train c’est bien.

Bref, surtout ça permet de rentrer chez soi…

… (si, si, ce post a un sujet !)… et surtout c’est le seul moyen de rentrer dans ma contrée éloignée, surtout qu’après 4h30 de train, j’ai une heure de voiture, 20min de mulet et deux kilomètres à pieds, vu que le mulet est syndiqué et qu’il veut pas faire plus que le trajet syndical, le c…

Bref, dans le train, vu que c’est long, je me dis que je vais lire AudioInfos, et là je tombe sur l’article de Clément, « bercé par le ron-ron de l’air conditionné » (ah, non, ça c’est de « Téléphone » !). Et là, révélation !! Je pense avoir la réponse à « Mais pourquoi quand je fais certaines mesures in-vivo, et souvent avec des AA open ou sur des embouts à gros évents, mon ISTS est « pourri » ?

Le train, c’est long, et on a vraiment le temps de s’en poser des questions existentielles…

/Ma life, off/

Et bien, lisez l’article de Clément, et vous saurez. Vous saurez que votre meilleur allié, le micro de référence, est votre pire ennemi potentiel.

Parce que lors de l’utilisation de signaux fluctuants en intensité (L’ISTS par exemple), le micro de référence est étalonné une seule fois avant chaque (ou les) mesure(s), puis coupé ensuite pour ne pas interférer sur le niveau d’émission fluctuant. Le problème, c’est que lors d’un appareillage « ouvert » et même dès 2mm de diamètre d’évent, lors de cette précalibration (le grésillement avant l’émission du signal), si l’aide auditive n’est pas arrêtée, le signal amplifié ressortant du conduit risque de perturber la calibration du micro de référence, et donc le niveau ou l’équalisation en fréquence de l’ISTS. D’où un son distordu, ou une intensité d’émission peu réaliste.

Regardez ces deux mesures (j’ai viré l’analyse percentile de dynamique pour ne garder que le niveau de spectre à long terme):

 

La courbe rouge a été obtenue avec ISTS 65dB SPL d’émission, sans utiliser la fonction « calibrate for open-fit », la verte en activant cette fonction.

De quoi s’agit-il: dans ce cas précis, il ne s’agit pas d’un appareillage ouvert, mais d’un embout vieillot avec évent 1mm mais certainement effet d’évent plus important. Il y a fuite de l’amplification HF vers l’extérieur, donc vers le micro de référence.

  • Dans la première mesure, lors de la précalibration (le chirp noise avant émission du signal), l’aide auditive était en marche, et le micro de réf. a capté la fuite, d’où une mesure faussée (rouge), et un son avec distorsions: le micro de référence a été influencé par la fuite des HF, et a baissé en conséquence le niveau d’émission, avec détérioration du signal en prime.
  • Dans la seconde mesure, la fonction « calibrate for open fit » a été utilisée. L’aide auditive était à l’arrêt, et la précalibration a eu lieu avec émission d’une seconde de l’ISTS. L’aide auditive a ensuite été rallumée, le micro de réf. est resté éteint mais n’avait pas été perturbé par la fuite lors de la précalibration. D’où un son vraiment meilleur (croyez-moi) et un niveau de sortie (REAR) très différent (je jure que je n’ai pas triché !).

Merci, s’il passe par là (il rôde le soir…), à Clément SANCHEZ de nous expliquer ça mieux que moi, et de donner également aux possesseurs du « Nouvel AURICAL » la recette chez eux.

Donc: évent de 2mm et plus = Open REM ! Ces fonctions ne sont pas des gadgets (ce que j’ai cru avant ma « révélation Clément »). L’amélioration exceptionnelle des anti-larsen ces dernières années ne doit pas nous faire oublier que ce n’est pas parce que ça ne siffle pas, que ça ne fuit pas…

Alléluia !!! Noël ! Joie ! SNCF !

MAJ: open… mais pas que !!

Sur un appareil surpuissant d’une marque Helvète (il y en a deux, pas compliqué !), 125 voire 130dB SPL au tympan, forcément, un embout même très étanche (jamais plus de 40dB d’atténuation) laisse passer une majorité de l’amplification. L’anti-larsen fait tellement bien son travail que ça ne siffle pas. Mais ça ne veut pas dire que ça ne fuit pas:

La courbe en gras a été obtenue sans éteindre l’appareil lors de la pré-calibration de l’ISTS. La fuite acoustique lors de l’émission du chirp d’équalisation a perturbé le micro de référence, qui a abaissé son niveau dans les zones de fuite les plus importantes, ce qui au final a donné une mesure faussée.

La courbe fine avec un protocole de précalibration « Open fit », l’appareil était éteint, le micro de réf. n’a pas été perturbé. Mesure exacte.

En conclusion: la méthodologie de pré-calibration « open fit » n’est pas que pour les appareillages open, mais par extension, toutes les MIV avec AA possédant un bon anti-larsen et dont la puissance est susceptible d’être captée par un moyen ou un autre par le micro de référence.

Le site L’ouie magazine révèle que SONALTO « carbure », vente en hausse ! Ce que je peux comprendre : prix bas, promesse extraordinaire, vendu dans les pharmacies !

jusque là, tant qu’on me dit que ce sont des assistants d’écoute, je reste « bête », mais je ne dis rien. Les mots « prothèse auditive » ou « aide auditive » n’étaient jusqu’alors non utilisé ! Quel ne fut pas ma stupeur de voir que désormais les frontières syntaxiques étaient largement dépassées. Car SONALTO, l’aide à l’écoute « pouf pouf magique, t’entends mieux » monte en grade et devient, mesdames et messieurs, une AIDE AUDITIVE vendu en PHARMACIE !

J’ai mis en rouge (le rouge, ça énerve, c’est bien connu), histoire que tout le monde observe que le mot est utilisé plusieurs fois, histoire d’enfoncer le clou. On est à la croisée des chemins : SONALTO ne joue plus sur les mots. Dans d’autres métiers, les pharmaciens (par exemple)  n’étaient pas satisfaits que Danone et d’autres yaourtiers appellent leurs mixtures bulgares : médicaments. Désormais, le terme de probiotiques ou d’alicaments est utilisé et d’ailleurs moult textes de Loi encadrent ces dénominations. D’ailleurs, les allégations sont strictement encadrés et bien souvent celui qui « s’amuse » à apposer  des vertus non reconnus encoure de graves sanctions financières.

Alors, la santé auditive doit-elle être bradée ? Comme on brade le nom d’aides auditives ? Car, à bien y réfléchir… Oui, SONALTO est une aide auditive des années 1970, celle que l’audioprothésiste délivré en ne modifiant qu’un ou deux paramètres. Dans ces cas là, ce dispositif ne doit être délivré que par des audioprothésistes. Au même titre que les médicaments ne sont délivrés que par des pharmaciens (beau syllogisme). Alors 2 choses l’une, soit SONALTO est une aide auditive et dans ce cas là, sa place n’est surement pas chez un pharmacien (ou alors donnez moi les boîtes de médicaments, j’en dispenserais 2 ou 3 histoires de faire la nique moi aussi au code de la santé publique), ou alors, ce n’est pas une aide auditive, ce qui évite de porter des allégations et à mentir aux malentendants…

 

Récemment, on m’a montré le « FreeFit » de GN-Otometrics et notamment son mode test « mise en évidence des réducteurs de bruit ».

Sympa… Juste une remarque quand même: cette démo était faite avec un bruit rose. Un peu facile… (pour les appareils).

Bref, la piste stéréo gauche du CD de vocale du Collège contient un bien joli bruit de cocktail qui s’est retrouvé dans ma machine sous la forme d’un fichier .wav « cocktail ». Un test mesurant le gain avec un signal de parole (ISTS) puis le bruit (cocktail) a été créé. Les deux sont envoyés à 70dB SPL pendant 35sec chacun, d’abord l’ISTS, puis le cocktail.

Le but est de visualiser la différence (éventuelle) de gain d’insertion.

Eventuelle ? Oui, car des fois (souvent…) il n’y a pas de différence entre le GI « à la voix » et le GI « au bruit ». Je me résigne en me disant que les micros directionnels font moultes prouesses que je ne peux pas mesurer… L’espoir fait vivre…

Mais dans le cas de cet appareil, ça vaut le détour:

La courbe violette correspond au gain avec le « bruit de cocktail » à 70dB SPL, la bleue au gain mesuré avec ISTS au même niveau d’entrée. Presque 10dB de plus avec signal de bruit pour certaines fréquences…

Magnifique: le premier (sûr ?) appareil auditif qui amplifie plus le bruit que la parole !

Vous allez me dire « C’est un appareil à un canal et demi ! ». Non, c’est un appareil à 16 canaux, microphones « intelligents » (vachement…), sélecteur automatique de programmes, réducteur de bruit (!!), etc.

On est bien en présence du premier « réducteur de parole » sur le marché, encore un appareil à collectionner pour Brice 😉

Je crois qu’il va falloir faire des tests type « auto-journal » régulièrement pour un peu casser le marketing ambiant un jour…

Vous voulez le modèle ?

Tous les jours, nous croisons des objets aux formes spiralées ! Une table en fer forgé aux formes proches de la cochlée, un crochet très prononcé, un vitrail, une mosaïque improbable  rappelant l’objet de notre bataille quotidienne ? Vite, sortez votre smartphone préféré et envoyez le fruit de votre imagination au webmaster du site suivant : http://audicus.wordpress.com/2011/06/23/five-eary-pictures-ear-appreciation-campaign/

Il se fera un plaisir d’éditer et de comparer votre travail photographique ! Un concours photos sympathique !

Devinette…

« Le Vent du Nord et le Soleil étaient en train de débattre, lorsqu’un voyageur arriva emmitouflé dans un bon manteau. Ils se mirent d’accord que le premier qui réussirait à faire enlever son manteau au voyageur serait considéré comme le plus fort.

Alors le Vent du Nord souffla tant qu’il put, mais plus il soufflait, plus le voyageur resserrait son manteau autour de lui; et à la fin, le Vent du Nord dû renoncer.

Alors le Soleil se mit à briller chaudement et immédiatement, le voyageur enleva son manteau. Et le Vent du Nord fut bien obligé d’admettre que le Soleil était le plus fort des deux… »

Ici Londres: « Le Père Noël est dans la cheminée »

Je répète: « Le Père Noël est dans la cheminée ».

😉

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel