ERB – Equivalent Rectangular Bandwidth

donne ton avis
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Ces « filtres auditifs » sont en fait les « Bandes critiques » mesurées par la méthode de MOORE, décrites par Fletcher dans les années 1940, au nombre de 24 (échelle des Barks). Elles correspondent à des « filtres cochléaires » présentant de nombreuses particularités. Par exemple, pour un son pur à 1000Hz dans la bande critique 1000Hz (qui fait 160Hz de large); l’ajout d’un second son pur de même intensité à une fréquence proche du premier (ex: 1010Hz) mais dans la même bande critique ne provoquera pas d’augmentation de sonie. Si le second son pur « sort » de la bande critique 1000Hz, il provoquera un changement de sonie. Ces propriétés (et d’autres encore) ont été étudiées et affinées depuis Fletcher et Zwicker, et il est apparu plus simple de modéliser ces « filtres auditifs » qui ont une forme de cloche (sommet en pointe et extrêmes aplatis), par leur « équivalent rectangulaire » (équivalent rectangulaire de la surface ou aire du filtre auditif):

B.C.J. Moore dans les années 80 a entrepris (avec d’autres) de re-mesurer la largeur des filtres cochléaires en utilisant une technique dite du « bruit à encoche », donnant une meilleure précision dans la détermination de leur largeur en fonction des fréquences. Je précise qu’il n’y a bien entendu ni « 24 bandes critiques », ni « emplacements ERB » fixes et bien délimités dans la cochlée, mais un continuum chevauchant de filtres cochléaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.