L’avenir des audioprothésistes : l’émeute !

Eh non, ce n’est pas un sujet syndical que je vais aborder (vous êtes des esprits tordus !!).

donne ton avis
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Eh non, ce n’est pas un sujet syndical que je vais aborder (vous êtes des esprits tordus !!).

Je vais vous parler d’une belle invention, sortie de cerveaux très puissants : le canon anti-émeute.

En effet, les chercheurs de la société ArmyTech, fabricant de matériel de sécurité et défense, ont mis au point un canon à air comprimé dont le but est de produire des séries de détonations si puissantes qu’elles atteignent 140dB (SPL ?) à 30m, mortelles à 10m par effet blast…

Raffinement suprême, le fabricant étudie une version coudée de son canon pour le planquer à un angle de rue, j’imagine.

La « clientèle » à qui s’adresse cet engin : les émeutiers, manifestants, groupes « hostiles » de tout poil… qui ne savent pas se tenir.

Le but est donc de créer un traumatisme sonore susceptible de disperser les vilains.

Qu’une telle chose soit utilisée dans le cadre d’actions militaires, passe encore, on peut se dire que cela fait partie des risques encourus et assumés ; que des populations civiles risquent un traumatisme sonore irréversible et soient donc handicapées à vie, et les audioprothésistes en savent quelques chose, c’est une autre histoire (triste).

Je suis étonné de la dualité de l’intelligence humaine : d’un côté des équipes de chercheurs développant sans cesse des solutions auditives pour améliorer la vie des malentendants, de l’autre des équipes non moins qualifiées cherchant à détruire l’audition…

Description du joujou en question et potentialités (!).

xavdelerce

Audioprothésiste D.E. membre de la SFA, membre du CNA, créateur du https://leblogaudiologie.com/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Une boucle magnétique/bluetooth pour téléphones portables

sam Avr 3 , 2010
Alors souvent disponibles chez les audioprothésistes (ah ! ce monopole, encore !), un peu confidentiels, pas forcément universels (dédiés à une marque d'aides auditives), les systèmes de transmission bluetooth/magnétiques (position T) étaient trop peu distribués. Il faut le reconnaître, téléphoner avec un portable pour quelqu'un d'appareillé est souvent difficile.<br /><br />