LAFON 26 LE TEMPS ET L’OREILLE : 17 VÉRITÉS (VÉRITÉ N°3)

Je viens donc de redécouvrir un texte qui devrait plaire à beaucoup d’entre nous. Ce texte s’intitule « le temps et l’oreille : dix sept vérités ». Il fait partie d’un recueil de 34 textes compilés par le Professeur J.C. LAFON, écrits par lui ou parfois en collaboration, édité par la Faculté Mixte de Médecine et de Pharmacie de Besançon, service d’Audiophonologie. Ce recueil se nomme « Échantillonnage de textes ». Il n’a pas de date d’édition, mais d’après les années données pour chacun des textes, j’en déduis qu’il n’a pas pu être édité avant 1992.

donne ton avis
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Je viens donc de redécouvrir un texte qui devrait plaire à beaucoup d’entre nous. Ce texte s’intitule « le temps et l’oreille : dix sept vérités ». Il fait partie d’un recueil de 34 textes compilés par le Professeur J.C. LAFON, écrits par lui ou parfois en collaboration, édité par la Faculté Mixte de Médecine et de Pharmacie de Besançon, service d’Audiophonologie. Ce recueil se nomme « Échantillonnage de textes ». Il n’a pas de date d’édition, mais d’après les années données pour chacun des textes, j’en déduis qu’il n’a pas pu être édité avant 1992.

Ce thème « Le temps et l’oreille : dix sept vérités », page 71 à 87 du recueil, a été exposé par le Professeur J.C. LAFON à MADRID en novembre 1982. A noter qu’on peut le trouver, grâce au travail de synthèse de Monsieur Paul VEIT, dans les CAHIERS DE L’AUDITION Volume 11 de novembre/décembre 1998 N°6 pages 25 à 31. Monsieur Paul VEIT était un de nos remarquables aînés et ami du Professeur J.C LAFON.

Voici ce texte, vérité par vérité. Les parties soulignées le sont également dans le texte du Professeur J.C. LAFON :

« 3. La fréquence est un nombre arithmétique non un stimulus physique

Nous faisons volontiers la transposition des méthodes d’exploration à la fonction. Puisqu’on explore l’oreille par un échantillonnage de fréquences c’est que l’oreille est un capteur de fréquences. Or la fréquence est une donnée arithmétique qui correspond au nombre de périodes par seconde, ce n’est pas un stimulus acoustique. La fréquence est intéressante pour l’exploration auditive car elle s’applique à la périodicité du stimulus en faisant disparaître l’aspect temporel. Elle simplifie les calculs, rend plus aisé les études expérimentales. Mais on laisse de côté le facteur primordial de l’audition qui est la captation de signaux temporellement organisés. On oublie de ce fait que l’oreille est un remarquable capteur de temps. »

Page 80, le Professeur J.C. LAFON a écrit en espagnol l’intitulé de cette VÉRITÉ N°3 : « La frecuencia es un numero aritmetico y no un estimulo fisico » ainsi que le titre générique de son texte « El tiempo y el oído : 17 verdades ».

A bientôt pour la VÉRITÉ N°4.

Permettez-moi de souhaiter à tous de passer d’agréables Fêtes de fin d’année Emoji

JYM

Jean-Yves MICHEL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Sondage : pratique de la mesure in vivo en appareillage auditif

mar Déc 29 , 2015
Bonjour à tous,<br /><br />