LAFON 42 AUDITION et LANGAGE (2)

Je vais, sans doute, être amené à utiliser souvent les termes : voix, parole. Ces termes sont-ils équivalents, autrement dit : est-ce que voix = parole ?

La voix, ce sont les impulsions produites par le larynx, on les appelle les impulsions laryngées. La voix c’est « le son émis par le larynx »(1). La voix « … possède des qualités d’intensité, de hauteur tonale et de timbre, le timbre correspondant à l’abondance et à la proportion relative des harmoniques »(2).

La parole « est constituée de sons émis par des rétrécissements placés sur le trajet du souffle et modulés par le jeu de l’articulation »(1). Cette modulation de la voix « en fait le support d’un message en provoquant des variations de timbres évocatrices des phonèmes »(1). Ce « timbre représente plus précisément la parole »(1).

« Le son est nécessaire pour donner une structure acoustique à la parole, la voix est le support des informations de la parole »(3).

« La voix est le support acoustique, la parole, l’image des cavités de résonance, forme imposée au son laryngé »(4).

Dans la citation suivante, toujours du Professeur J.C. LAFON, vous lirez le terme de cycle/seconde, c’est l’unité qui était utilisée avant le Hertz, 1 cycle/seconde = 1 Hertz. « Dans la voix d’homme, la plus grave, le fondamental oscille, suivant les individus et les circonstances, de 80 à 250 cycles/seconde. La grandeur du larynx explique ces rythmes. La voix de femme, plus aiguë, peut varier, dans la parole, de 150 à 350 cycles/seconde en moyenne… La hauteur de la voix d’enfant est justifiée par la petitesse du larynx ; elle est plus aiguë que la moyenne des voix de femme, variant de 250 à 500 cycles/seconde… Parmi les autres voix, nous signalerons la voix chuchotée : le larynx ne vibre plus mais émet un souffle. Celui-ci, repris par les résonateurs , est renforcé comme la voix normale. Mais le canevas fréquentiel étant pratiquement continu, les renforcements des cavités sont très bien soulignés. Cette voix serait excellente pour la parole, si elle n’était trop peu intense et pauvre en sons graves. Finalement sa portée est faible et les graves sont inutilisables à l’audition »(5).

« Plus le son laryngé est grave, plus les harmoniques sont rapprochées et meilleure est l’image du résonateur, donc du phonème. La voix d’homme permet une bonne individualisation phonétique. Elle est plus intelligible que la voix de femme ou d’enfant dont les réseaux d’harmoniques sont beaucoup plus lâches »(6). Les résonateurs auxquels je pense : pharynx, cavité nasale, bouche, lèvres.

« La parole est relativement indépendante de la voix ; elle représente la forme des cavités de résonance… La voix représente le support acoustique, la parole les déformations imposées à ce support »(7).

« La mélodie se monte sur une voix, la parole se structure sur une mélodie, la pensée verbale n’existe pas si la parole ne lui sert de support »(8).

« La voix, les mélodies s’acquièrent dans des constructions motrices complexes durant les premiers mois »(9) de la vie.

« … il n’y a guère de différence entre la marche et la parole, ce sont des mouvements organisés, ce sont des gestes. La parole n’est qu’un geste comme est la marche comme est la communication de l’enfant »(10).

« … la parole est un geste traduit en sons grâce au souffle »(8).

STOP, JYM, arrête-toi ! On a bien compris que la voix n’est pas la même chose que la parole ! 😉

JYM

(1) Professeur J.C. LAFON « le test phonétique et la mesure de l’audition » page 51.

(2) Professeur J.C. LAFON « message et phonétique » page 91.

(3) Professeur J.C. LAFON « amplification compensée » Bulletin d’Audiophonologie 1971 N°2 Volume 1 page 181.

(4) Professeur J.C. LAFON « message et phonétique » page 89.

(5) Professeur J.C. LAFON « message et phonétique » page 96.

(6) Professeur J.C. LAFON « message et phonétique » page 98.

(7) Professeur J.C. LAFON publication Académie des Sciences, séance du 20 mai 1959 page 2906.

(8) Professeur J.C. LAFON « les enfants déficients auditifs » page 20.

(9) Professeur J.C. LAFON « les enfants déficients auditifs » page 105.

(10) Professeur J.C. LAFON « texte sur le langage     exposé oral     Délémont 1977 » page 13.

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel