LAFON 53 AUDITION ET LANGAGE (13)

donne ton avis
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Qu’est-ce que l’audition ? Faculté d’entendre, réception des phénomènes sonores, ouïr est à la fois recevoir une information traduite du plan physique à partir de vibrations d’intensité acoustique, l’adapter en un message qu’on appelle nerveux et intégrer ce message en l’identifiant à une structure dont on a eu conscience par conditionnement »(1).

Si je me permettais de paraphraser, en espérant ne pas dire de bêtises, ce que vient de dire le Professeur : OUÏR c’est PERCEVOIR plus COMPRENDRE.

PERCEVOIR c’est saisir le message, qui arrive sous forme de vibrations sonores, grâce à la structure que sont oreille moyenne et oreille interne. C’est la partie de la fonction auditive purement acoustique, l’activité en est physiologique.

« La transformation de la forme modelée cochléaire en un message nerveux est complexe et mal connue. On peut cependant affirmer qu’aucun son, sous quelque forme que ce soit, ne franchit l’organe de Corti. A partir de la cellule sensorielle, les termes de fréquence et intensité n’ont plus de signification, on se trouve en présence de pulsations plus ou moins rapides dans le temps, localisées dans des fibres nerveuses, déterminées par la résonance cochléaire. La connaissance que nous avons des sons n’est que celle des mouvements de la membrane basilaire déclenchés par ces sons et par leur évolution dans le temps. Les qualités acoustiques ne sont plus modifiées à partir de la cellule ciliée, une déformation acoustique ne peut se situer au-delà de la cochlée »(2).

COMPRENDRE se fait par intégration (auditive), activité neuro-physiologique (message sous forme de potentiels d’action) au niveau des voies et centres auditifs, activité physio-psychologique (attention/abstraction primaire) avec l’intervention  des circuits mémoriels.

L’audiométrie vocale grâce aux listes du Professeur J.C. LAFON, vous permet de tester cette audition (qui est, en fait, l’audition secondaire). Par la liste cochléaire et la liste de recrutement pour ce qui est de percevoir, de ce qui se passe au niveau de la cochlée. Par la liste de balayage pour ce qui est de l’intégration, de ce qui se passe au niveau voies auditives/centres auditifs/circuits mémoriels.

C’est top ! non ?

La passation de la liste de balayage, cela demande 3 à 4 minutes. La liste cochléaire, cela demande 12 minutes pour l’ensemble OD puis OG. La liste de recrutement, cela demande 4 minutes pour l’ensemble OD puis OG. Donc au maximum, cela prend 20 minutes pour avoir une idée claire de l’audition de la personne.

Si vous n’êtes pas encore un adepte, puis-je me permettre de vous suggérer d’essayer ? Vous aimerez !

JYM

(1) Professeur J.C. LAFON « le test phonétique et la mesure de l’audition » page 4.

(2) Professeur J.C. LAFON « le test phonétique et la mesure de l’audition » page 5.

Jean-Yves MICHEL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

LAFON 43A THE PRIMARY HEARING (road to language) part 3

sam Avr 22 , 2017
Share on Facebook Tweet it Share on Google Pin it Email donne ton avis [Total : 0   Moyenne : 0/5]We can make the voice vary, that is what produces the melody. This melody is unfolding in time. Therefore, we must be able to think about what we’re going to tell before telling it. […]