Les appareils auditifs à travers le temps : deux siècles pour mieux entendre

C’est le titre d’une exposition organisée par la JNA (journée nationale de l’audition) du 1er au 15 mars dans le hall de la mairie du XXème arrondissement à Paris. Correction : mairie du Xeme     10 eme     dixieme arrondissement !!!

donne ton avis
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

C’est le titre d’une exposition organisée par la JNA (journée nationale de l’audition) du 1er au 15 mars dans le hall de la mairie du XXème arrondissement à Paris. Correction : mairie du Xeme     10 eme     dixieme arrondissement !!!

Y sont présentés plus d’une trentaine de cornets acoustiques, des dizaines d’appareils à grenaille, à lampe, à transistor mais aussi des lunettes auditives, des audiomètres et des implants cochléaires. Des panneaux d’explications viennent orienter les visiteurs dans les grandes lignes de ces diverses technologies.

Les pièces présentées sont particulièrement intéressantes, nombreuses sans être rébarbatives et couvrent (presque) tout le champ de l’aide auditive.

Il s’agit avant tout d’une manifestation destinée au grand public, elle n’entre donc pas dans les détails des technologies et des réglages. Cependant tout audioprothésiste devrait s’y rendre ne serait-ce que pour voir ces beaux objets réunis en un lieu public pour la première fois et en imaginer « l’adaptation », comparée à notre activité informatisée actuelle. Les courbes de réponses et possibilités de réglages ne sont pas indiquées, ce serait envisageable dans un autre cadre.

Quelques critiques cependant :
M Zylberberg, chargé de l’organisation, a fait appel à quatre collectionneurs (dont moi-même) qui ont été mis à contribution pour apporter ce qu’ils jugeaient représentatif.

Malheureusement l’absence de concertation entre collectionneurs déséquilibre un peu les vitrines : certaines vitrines contiennent ainsi des technologies disparates qui auraient du être disposées dans les vitrines thématiques (périodes et/ou origines). Les contours et intra-auriculaires, plus petits et moins spectaculaires ne sont pas présentés. C’est dommage parce que les visiteurs n’ont pas d’aperçu de la miniaturisation récente de ces appareils et de leurs performances techniques.

Deuxieme critique, mais cet article va la corriger, les pièces maîtresses ne sont pas mises en valeur parmi l’ensemble, mais il s’agit là d’une question de spécialiste.

Alors pour ceux qui vont se rendre à l’exposition, voici les objets qu’il faut absolument repérer :
Cornet en forme de louche (dipper) : les plus anciens et les plus volumineux modèles
Cornet « double conques » sur serre-tête : il y a un modèle dont les collecteurs vous feraient ressembler à Mickey.
Cornet « face à main » en écaille de tortue, matière rare.
Masseur de Delstanche (1885) : appareil médical visant à rééduquer le tympan
Parleur du Dr Laimé (1908) : un des premiers sinon le premier appareil auditif français.
Inducteur acoumétrique du Dr Foix (1916) : premier appareil pour mesurer l’acuité auditive fabriqué en série en France et utilisé entre les deux guerres mondiales.
Audiomètre Maico D5 (1937) : premier audiomètre américain commercialisé en dB de perte auditive (HL)
Multitone VPM (vest Pocket Model) : premier appareil américain à lampes en 1938.
CHORIMAC : premiers systèmes d’implants cochléaires français dont le processeur fait penser par sa taille et sa forme à un autoradio.

Dans l’espoir que cette exposition vous intéressera et fera peut-être naître quelques échanges entre connaisseurs de cette histoire.

Bonne visite

Sébastien GENY

Audioprothésiste D.E. Ingénieur Santé ILIS fondateur du blog-audioprothesiste.fr formateur groupe ENTENDRE

5 thoughts on “Les appareils auditifs à travers le temps : deux siècles pour mieux entendre

  1. Tout d’abord Mea Culpa pour le 10eme arrondissement, ce doit etre une faute de frappe, j’ai corrigé en rouge dans le texte original.

    Comme son nom l’indique ce blog est un blog d’audioprothésistes et non grand public d’où les exigences techniques. L’absence de contours des années 60 à aujourd’hui ne change rien pour le grand public (c’est juste une question de taille et de forme (voire de mode), le principe reste le même. Les appareils actuels sont en effet représentés par un des sponsors -STARKEY- qu’il faut absolument remercier.

    Nos très jeunes confrères n’imaginent probablement la taille de ces vieux contours, leur laide couleur « chair » et la position du microphone en bas de l’appareil soit derrière et en bas du pavillon. On n’imagine pas non plus la présence de plusieurs vis de réglages pour les différents paramètres. Puis les contours programmables sur consoles (différentes pour chaque marque) et ensuite sur PC mais toujours avec leurs jeux de cordons jamais compatibles !

    Quand je parlais de « courbes de réponses et réglages envisageables dans un autre cadre » c’est bien parce que ce type d’éléments ne peut intéresser que les audioprothésistes et non le public de la mairie du Xeme. Peut-etre que je posterai une partie de ces courbes sur le blog.

    Revenons à l’expo : l’organisateur a fait un beau travail de synthèse et il était certainement difficile de rassembler pour la premiere fois des pièces d’origines et époques très différentes prétées par des collectionneurs très différents.

    Alors, allez-y parlez-en et dites nous ce que vous en pensez !

  2. ATTENTION:

    C’est à la Mairie du X°, 72 rue du Faubourg St Martin 75010 métro Château d’Eau et NON à celle du XX° qu’est présentée l’exposition.

    Pour le reste, en tant que commissaire organisateur de cette exposition, je suis honoré par les commentaires élogieux de l’auteur qu’on peut qualifier de plus grand collectionneur français.

    Parmi les réserves, certaines ne sont pas justifiées:
    Il y a une vitrine entière consacrée aux appareils de dernière génération.
    Quant à la critique concernant la disposition des pièces dans l’exposition, il s’agit d’appréciation personnelle, qui s’apparente aux préférences de goût ou de couleur.

    Un grand merci à tous ceux qui ont permis cette exposition, en tout premier lieu cet audioprothésiste collectionneur. Suivez son conseil, venez voir cette exposition.

    Et, si vous le pouvez, venez à la Table Ronde le 10 mars de 19h à 21 heures à la mairie du X° « Restaurer l’audition » avec la participation du Pr C.H. Chouard, du Pr Bernard Meyer, du Dr Claude Fugain, de Christian Gelis, professeur émérite de l’Université de Montpellier, président de la JNA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Techtez les décalages fréquenchiels !

mer Mar 9 , 2011
Ca porte en général un doux nom du type "Sound Recover" (SR) ou "Audibility Extender" (AE). Le terme générique souvent utilisé est "frequency shifting" ou "frequency lowering" (décalage ou rabaissement fréquentiel).<br />On peut considérer que ces techniques ont franchement changé la vie des utilisateurs de ces systèmes, même si on peut discuter de l'apport d'intelligibilité (la masse d'articles sur le sujet est assez impressionnante).<br />