Comments (11)

  • Bonjour Xavier. Je crois que tu fais allusion à ce qui fut appelé ‘Anti-Smearing System’. Cette terminologie consistant à mettre en avant le stabilisateur de la gestion du gain en fonction du signal d’entrée. L’analyse par centiles, implémentée dans les systèmes Widex, évalue continuellement la distribution des amplitudes de l’enveloppe du signal au cours du temps afin de déterminer si dans un canal donné, il y a présence de bruit ou de parole. Si dans un canal donnée à un échantillon donné, l’amplitude enregistrée dépasse les caractéristiques d’un signal de parole par rapport à l’échantillon précedent, le système adopte un temps d’attaque (et de retour) de la gestion de gain plus rapide que normalement.
    Ce mécanisme est aussi présent dans la série Mind.
    J’espère que cela répond à ta question (;-))

  • Bonjour,
    La gestion des signaux impulsionnels dans la série Mind et Passion440 est basé sur une évaluation du signal d’entrée en rapport au limites de restitution du système. Il existe deux boucles de gestion de signal de sortie (AOC lente et AOC rapide). Dans le cas d’un signal impulsionnel sujet a induire un phénomène d’écrêtage en sortie (dans ce cas il n’y a pas de mécanisme de PC mais le signal à restituer pourrait dépasser le MPO), le détecteur de crête mais en route une gestion du MPO avec un délai correspondant au temps nécessaire pour le traitement de signal. Le signal sera donc réduit en gain de telle sorte qu’il soit très légèrement en dessous du MPO. Au résultat, le système à gérer le signal de sortie en analysant l’entrée, sans induire de temps d’attaque. On pourrait dire qu’il sagit d’une AGCo avec les avantages d’un PC.

  • Pour la petite histoire, j’ai fait un renouvellement avec un patient qui disposait d’un vieux coucou de 97… Et donc, il se plaint d’avoir un son comprimé…. Et effectivement, curseur à 0, il y a quand m^me un traitement de compression de sortie… Ca s’entend au stéto… Dans le doute, j’avais effectivement enlevé le soundsmoothing… Un peu vert auparavant, il y avait quand même possibilité d’écrêter…. Plus maintenant, et je doute qu’il le fasse encore !

  • Excuse-moi, j’y repense: il n’est pas certain que les aides auditives récentes aient besoin d’un PC ( soit dit en passant niveau zéro de l’électronique) à partir du moment où la gestion des bruits impulsionnels se fait avant l’entrée dans la processeur, ce qui évite tout décalage temporel du système. Donc pas de PC=pas forcément un problème!

  • Quel est le problème? Tu soupçonnes une absence de PC? Il est vrai que Siemens a souvent donné un PC dans ses réglages, là où la tedance générale était à l’ AGCo facteur 10…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel