Si dans la majorité des cas, un drain transtympanique ou une petite perforation tympanique n’ont aucun effet sur le comportement acoustique du conduit auditif ouvert (gain étymotique) ou fermé (RECD), il arrive cependant que des perforations plus larges ou la présence de drains type « T-tubes » génèrent des déviations nettes par rapport aux résonances « standards » qui sont fonction de la longueur du conduit.

1

Soyons clairs dès le départ : je ne vais pas critiquer ! Ni le journal, ni les personnes interrogées dans ses divers articles. Je n’ouvre pas le parapluie en disant cela, je constate, un peu navré.
J’ai pris le temps de lire « L’Ouïe magazine » du mois de juin. Que dire… Ce journal est le reflet de l’évolution de notre profession. Sans parti pris, c’est vrai, il nous montre les personnalités qui « comptent » maintenant dans l’audioprothèse : untel, issu d’une centrale d’achat d’un grand groupe de bricolage (!) est nommé directeur exécutif de ce groupe d’audioprothèse ; un autre, ancien responsable dans un groupe de biens de consommation, devient responsable marketing d’un groupe d’audioprothèse concurrent, etc…

Toujours vaillant, toujours fringuant, même s’il court moins vite que les jeunes Noahlink et ses clones (voir billet précédent), HIPRO est encore là !
Bon, même s’il sert une ou deux fois par semaine (par mois ?), il faut avouer que c’est du bon matériel. Jamais une panne (juste un petit fusible de temps en temps !), jamais il ne plante (essayez de débrancher une clé bluetooth/Noahlink et de la rebrancher sur un autre port USB…), il a tranquillement évolué au fil de ses firmwares successifs.

Il y a très longtemps, à une époque préhistorique de l’audioprothèse (pour vous dire, ça datait au moins de la première guerre… du Golfe !), sont arrivés les premiers appareils auditifs « programmables». Chaque fabricant livrait alors sa petite console permettant de programmer ses merveilles. Il y a eu d’abord Bernafon (système PHOX) que j’ai découvert avec émerveillement en TP, puis très vite SIEMENS, WIDEX, PHONAK, toujours avec leurs valisettes de programmation qui commençaient à faire lourd et désordre sur nos étagères !

3

Je viens d’apprendre par mon syndicat que la Direction Générale des Finances Publiques, dans un courrier du 17.06.2009, venait de donner son accord à un taux de TVA à 5.5% sur les piles et accumulateurs bénéficiant d’une technologie Zinc/Air (seraient donc exclus les accumulateurs rechargeables?). Ceci au motif que la technologie Zinc/Air était propre au seul usage dans les aides auditives.