Rémunération des étudiants stagiaires en audioprothèse

5

La loi « Egalité des Chances » de 2008 avait instauré une obligation de rémunération des stagiaires, y compris les étudiants en audioprothèse, dès lors que le stage était d’une durée supérieure (ou égale ?) à trois mois. Comme un stagiaire ne peut (ne doit) a priori pas apprendre seul en cabine, sans l’autorité et la présence quasi-permanente de son maître de stage avec lui ou à proximité, de nombreux audioprothésistes estimaient, souvent à raison, que rémunérer un stagiaire n’était pas logique. En effet, on ne peut pas nier qu’un stagiaire en audio n’est pas là pour « faire tourner la boutique » ! Son impact sur le chiffre d’affaire de l’entreprise est nul, et c’est normal, il y a déjà assez de choses à apprendre sous l’autorité du maître de stage. Cette loi a provoqué une certaine raréfaction des offres de stages, dont les étudiants auront fait les frais pour trouver coûte que coûte un stage. La récente loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire) parue au journal officiel du 22/07/2009 rétablit la non-rémunération des stages à finalité pédagogique, dès lors que le stage nécessite la présence constante du maître de stage sur le lieu de formation et que la finalité de ces stages ne peut avoir pour objet d’accroître l’activité rémunérée des praticiens. Le stagiaire peut cependant être indemnisé d’éventuels frais liés à l’accomplissement de son stage. Le robinet des stages va pouvoir se réouvrir… en grand ! Références: Journal Officiel du 22/07/2009. Article 59. XD (par son syndicat).

La loi « Egalité des Chances » de 2008 avait instauré une obligation de rémunération des stagiaires, y compris les étudiants en audioprothèse, dès lors que le stage était d’une durée supérieure (ou égale ?) à trois mois.

Comme un stagiaire ne peut (ne doit) a priori pas apprendre seul en cabine, sans l’autorité et la présence quasi-permanente de son maître de stage avec lui ou à proximité, de nombreux audioprothésistes estimaient, souvent à raison, que rémunérer un stagiaire n’était pas logique.

En effet, on ne peut pas nier qu’un stagiaire en audio n’est pas là pour « faire tourner la boutique » ! Son impact sur le chiffre d’affaire de l’entreprise est nul, et c’est normal, il y a déjà assez de choses à apprendre sous l’autorité du maître de stage.

Cette loi a provoqué une certaine raréfaction des offres de stages, dont les étudiants auront fait les frais pour trouver coûte que coûte un stage.

La récente loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire) parue au journal officiel du 22/07/2009 rétablit la non-rémunération des stages à finalité pédagogique, dès lors que le stage nécessite la présence constante du maître de stage sur le lieu de formation et que la finalité de ces stages ne peut avoir pour objet d’accroître l’activité rémunérée des praticiens.

Le stagiaire peut cependant être indemnisé d’éventuels frais liés à l’accomplissement de son stage.

Le robinet des stages va pouvoir se réouvrir… en grand !

Références: Journal Officiel du 22/07/2009. Article 59.

XD (par son syndicat).

xavdelerce

Audioprothésiste D.E. membre de la SFA créateur du https://leblogaudiologie.com/

5 thoughts on “Rémunération des étudiants stagiaires en audioprothèse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Sauvegarder sa base de données sous Noah 3.6.x: précisions

ven Sep 18 , 2009
J'avais évoqué dans ce billet la "disparition" de sa base de donnée "active" lorsque l'on passe de Noah 3.5 à Noah 3.6 et supérieur. La Database qui se retrouvait dans C:\Program Files\HIMSA\NOAH System\Database (correspondant à la base de donnée présente lors de l'installation ou de la mise à jour),  n'évoluait plus ensuite au fur et à mesure des enregistrements.<br /><br />