Sélectivité fréquentielle et anti-lissage spectral

2

J’ai lu dans L’Ouïe Magazine de Juillet-Août 2009 (n°27) un article très intéressant de Christophe Micheyl: « Atteintes cochléaires et difficultés d’écoute sélective ».

J’ai lu dans L’Ouïe Magazine de Juillet-Août 2009 (n°27) un article très intéressant de Christophe Micheyl: « Atteintes cochléaires et difficultés d’écoute sélective ».

Ce chercheur évoque la perte de sélectivité fréquentielle qui entraîne la disparition ou l’atténuation nette des pics d’activations cochléaires; dégénérescence cochléaire responsable en grande partie des difficultés des malentendants à percevoir la parole dans le bruit, voire dans le calme.

Tout ça pour faire un petit retour en arrière: lors de la sortie du Senso Diva il y a quelques années, WIDEX avait insisté sur l’usage d’un « anti-lissage spectral » dans cette aide auditive. Ceci dans le but de favoriser les contrastes spectraux, atténués chez les malentendants, et donc de favoriser l’émergence ou la détection du signal vocal.

Extrait fiche technique Senso Diva

Effectivement, celà donnait des courbes de réponses très inhabituelles:

Extrait fiche technique Senso Diva
Courbes au coupleur du Senso Diva[/caption]

A l’usage, je n’ai pas ‘impression que Widex aura fait trop de mécontents avec cet aide auditive dont les caractéristiques spectrales inédites (quoique on retrouvait aussi ce phénomène sur le Resound BZ5, mais ce n’était peut-être pas voulu…) semblaient aller dans le sens de l’audiologie.

J’avais oublié cette caractéristique du Diva, jusqu’à ce que cet article me la remette en mémoire.

Sans communication sur le sujet, il semble que le « lissage » soit revenu sur les gammes suivantes (Intéo et Mind). Pourquoi ? Les audiologistes Widex ont-ils jugé que l’apport était faible ? Les audioprothésistes trouvaient les courbes de réponses « moches » ?

Je veux bien des explications complémentaires sur le sujet…

XD.

xavdelerce

2 thoughts on “Sélectivité fréquentielle et anti-lissage spectral

  1. Merci de votre remarque. Je vais comparer une courbe au coupleur d’un « mind » avec les mêmes réglages et même stimulus (ISTS). Mais jusqu’à présent je n’avais remarqué un « comportement » similaire aux courbes du Diva sur ces appareils.

  2. Cette remarque est tout fait judicieuse car en effet Widex avait fondé une partie de la communication autour du Diva sur cette caratéristique de son traitement du signal, et en effet les utilisateurs et adaptateurs de Diva savent bien, en comparaison, les bon résultats en milieu bruyant délivré par cette aide auditive. Il semblerait tout de même que cette caractéristique soit conservée dans le nouveaux traitement du signal Intéo, cependant une étude de courbes serait un élément intéressant. Cordialement. CS.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Impact écologique des piles auditives

sam Sep 5 , 2009
<br />La récente campagne publicitaire de SIEMENS concernant sa gamme d’aides auditives à piles rechargeables aura eu un impact important.<br />