You have activated a Bronze+ WP Symposium feature, but you have not entered your Activation Code. Get one on the Membership page on the WP Symposium website.

Posts Tagged ‘aide auditive’

SONALTO, ça continue !

Written by genyseb2 on . Posted in blog-audioprothésiste, DISTRIBUTEURS, économie, Humour, N'importe quoi !

Le site L’ouie magazine révèle que SONALTO « carbure », vente en hausse ! Ce que je peux comprendre : prix bas, promesse extraordinaire, vendu dans les pharmacies !

jusque là, tant qu’on me dit que ce sont des assistants d’écoute, je reste « bête », mais je ne dis rien. Les mots « prothèse auditive » ou « aide auditive » n’étaient jusqu’alors non utilisé ! Quel ne fut pas ma stupeur de voir que désormais les frontières syntaxiques étaient largement dépassées. Car SONALTO, l’aide à l’écoute « pouf pouf magique, t’entends mieux » monte en grade et devient, mesdames et messieurs, une AIDE AUDITIVE vendu en PHARMACIE !

J’ai mis en rouge (le rouge, ça énerve, c’est bien connu), histoire que tout le monde observe que le mot est utilisé plusieurs fois, histoire d’enfoncer le clou. On est à la croisée des chemins : SONALTO ne joue plus sur les mots. Dans d’autres métiers, les pharmaciens (par exemple)  n’étaient pas satisfaits que Danone et d’autres yaourtiers appellent leurs mixtures bulgares : médicaments. Désormais, le terme de probiotiques ou d’alicaments est utilisé et d’ailleurs moult textes de Loi encadrent ces dénominations. D’ailleurs, les allégations sont strictement encadrés et bien souvent celui qui « s’amuse » à apposer  des vertus non reconnus encoure de graves sanctions financières.

Alors, la santé auditive doit-elle être bradée ? Comme on brade le nom d’aides auditives ? Car, à bien y réfléchir… Oui, SONALTO est une aide auditive des années 1970, celle que l’audioprothésiste délivré en ne modifiant qu’un ou deux paramètres. Dans ces cas là, ce dispositif ne doit être délivré que par des audioprothésistes. Au même titre que les médicaments ne sont délivrés que par des pharmaciens (beau syllogisme). Alors 2 choses l’une, soit SONALTO est une aide auditive et dans ce cas là, sa place n’est surement pas chez un pharmacien (ou alors donnez moi les boîtes de médicaments, j’en dispenserais 2 ou 3 histoires de faire la nique moi aussi au code de la santé publique), ou alors, ce n’est pas une aide auditive, ce qui évite de porter des allégations et à mentir aux malentendants…

 

Quand l’aide auditive se transforme pour devenir un objet higt tech et design !

Written by Sébastien GENY on . Posted in Revue de presse

C’est une évolution que l’on ne voit au premier coup d’oeil. Lentement, les formes et contours de nos aides auditives changent. Les appareils auditifs deviennent doucement mais surement des objets tendances (bon j’exagère un petit peu, mais on y est presque !), colorés qui ne provoquent plus chez le porteur de désagréables remises en cause, liées à l’âge ou au handicap.

C’est en renouvelant un synchro BTE que l’idée de cette article m’est apparu ! Un coup de google plus tard, je m’aperçois que des designers s’intéressent de très près à l’objet de notre travail quotidien !

Pourquoi pas ! La modernité des appareils permettra une meilleure acceptation du port des appareils auditifs ! Bon, j’ai quand même un peu mal pour le dernier bonhomme avec son piercing scarificateur ! On va pas en vendre des masses…

lu sur http://www.orgone-design.com/blog/ecocoon-un-amplificateur-auditif-inversible-en-protection-auditive/

Observatoire des prix – La France n’est pas la plus « chère » d’Europe

Written by Sébastien GENY on . Posted in Audioprothese, Audioprothesiste, Revue de presse

Une étude européenne sur le marché et les prix des aides techniques destinées aux personnes handicapées et âgées, pilotée par l’Observatoire du marché et des prix des aides techniques de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) vient de paraître et est disponible en ligne sur http://www.cnsa.fr/article.php3?id_article=740

Il en ressort, malgré le climat de suspission généralisé qui règne actuellement sur les audioprothésistes, que les prix Français ne sont ni les plus bas, ni les plus hauts (Cf tableau de synthèse).

Bref, les prix pratiqués  Français sont en ligne avec les prix pratiqués dans le reste de l’Europe. Alors pourquoi cette mise  à l’index ? Plusieurs explications :

  • Une volonté politique de réduite le reste à charge pour le patient pour les produits et prestations de Santé. La stratégie gouvernementale actuelle est de transférer le risque auditif/dentaire/optique aux mutuelles, organismes privés. Organismes qui pour améliorer leurs offres, propose des partenariats « gagnants/gagnants » avec les audioprothésistes.
  • La crise est passée par là et les patients cherchent le plus bas prix. Les prix et prestations élevés font l’objet de plus en plus de devis.
  • Une méconnaissance de l’aide auditive par les clients/patients qui a du mal à comparer ce qui est comparable. Qu’est ce qui ressemble plus à une aide auditive, qu’une autre aide auditive ?
  • Des réseaux pratiquent aujourd’hui des remises considérables en augmentant leurs prix ce qui provoque une méfiance du client/patient, qui trouve douteux mais alléchante une telle remise.

J’attends vos commentaires avec impatience !

Les commentaires récents

Anonyme

|

Bonjour Xavier,
Merci pour ta question très pertinente.

Je ne pense pas que cela ait été fait car il faut savoir utiliser, à la fois, la liste de recrutement et le TEN TEST.

Pour ma part, je ne pratique (malheureusement) pas, pour l’instant, le TEN TEST et ceux qui pratiquent le TEN TEST ne connaissent peut-être pas l’existence de la liste de recrutement.

Sans aucun doute un très bon sujet de mémoire pour un étudiant de troisième année.
J’espère que ta question va susciter une (ou plusieurs) recherche en ce sens

xavdelerce

|

Bonjour Jean-Yves, et merci pour toutes tes remises à niveau.

Une éventuelle corrélation a t-elle déjà été recherchée entre un mauvais résultat au test de recrutement et un TEN Test positif ?

Jean-Yves MICHEL

|

Bonjour Xavier,
Merci pour tes questions.

1/ Le Professeur LAFON écrit, pour la liste cochléaire émise en exploration du champ auditif, en page 141 de son livre « le test phonétique et la mesure de l’audition » :
« La mesure est effectuée pour chaque oreille séparément, si la surdité est asymétrique, elle peut-être faite en biauriculaire pour deux courbes tonales identiques ».
Donc on peut comprendre que l’émission puisse être faite au casque.
J’ai choisi le champ libre car cela me permet de visualiser le gain prothétique vocal (différence entre le nombre d’erreur phonétique sans appareil versus avec appareil) alors que je ne le pourrai pas si la liste avait été émise au casque.
A l’appui de mon option champ libre je peux citer l’exemple en page 201-202 du Bulletin d’Audiophonologie année 1972 Volume 2 « Le Test Phonétique Théorie et Pratique » :
« …Atteinte auditive bilatérale d’étiologie inconnue. La perte moyenne est de 60 dB à droite comme à gauche. Appareillage biauriculaire par deux contours d’oreille. Le test phonétique montre une nette distorsion liminaire avec cependant une atteinte du champ auditif puisque l’on trouve à droite et à gauche une distorsion de 6 à 10% à 100 dB. L’usage des prothèses est bon, il ne reste que 4% d’erreurs avec les deux contours d’oreille 18% et 16% respectivement à droite et à gauche avec chaque contour utilisé isolément. Ce résultat montre que lorsque la distorsion n’est pas trop importante l’appareillage des deux oreilles séparément par contour améliore très nettement la perception de la parole (erreurs réduites des trois quart)… »

2/ Je balaye systématiquement, sans appareil, de 90 dB SPL jusqu’à 40 dB SPL sauf si avant 40 dB SPL j’atteins les 100% d’erreurs phonétiques, auquel cas je m’arrête là évidemment. Avec appareil, j’émets à nouveau les mêmes éléments aux mêmes niveaux. Je n’ai donc pas d’intensité de « départ » calculée à « seuil 2K + 10dB » ou autre.

3/ J’accorde une importance aux hauts niveaux (80 – 90 dB SPL) car il me semble important que mon appareillage ne génère pas plus d’erreurs phonétiques que ce que la personne en fait sans appareil. Je le vérifie donc.

J’espère avoir répondu à tes questions.

JYM

xavdelerce

|

Bonjour Jean-Yves

J’ai plusieurs interrogations:
1/ tu parles de niveaux d’émission en dB SPL pour l’administration des listes. Est-ce que ça veut dire que le test doit se faire en champ libre (ce que tu fais) ?
2/ comment est calculée l’intensité de « départ » (le confort) ? J’avais entendu dire « seuil 2K + 10dB » ?
3/ est-il réaliste de tester, à ton avis, l’intelligibilité au-delà de 75dB HL (au casque/inserts), en sachant alors que l’on va stimuler plusieurs bandes critiques avec l’augmentation globale de niveau, perdant du même coup en résolution fréquentielle et alors que l’appareillage, lui, n’aura pas une augmentation de niveau identique à toutes les fréquences et toutes les intensités ? Ce qui était valable à l’époque du Pr LAFON (technologie linéaire) avec une augmentation de niveau est-il valable aujourd’hui ?

Instagram @Audioprothese

 
como comprar cialis sin receta
acheter viagra doctissimo
cialis vs
acheter viagra allemagne
comprar viagra contrareembolso
achat levitra europe
metoprolol sa
acheter cialis en suisse
acheter cialis authentique
achat medicament cialis
ranitidine 150
can you take viagra every day
acheter viagra en ligne livraison rapide
precio de viagra con receta
how does viagra work video
trouver viagra sans ordonnance
acheter cialis 20mg tadalafil lilly
acheter cialis generique en pharmacie
comprar cialis farmacia
acheter viagra marseille
viagra sans ordonnance a paris
finasteride dose