You have activated a Bronze+ WP Symposium feature, but you have not entered your Activation Code. Get one on the Membership page on the WP Symposium website.

Posts Tagged ‘Bluetooth’

Du Bluetooth directement dans les aides auditives ? [thibaut DUVAL]

Written by Thibaut Duval on . Posted in Audioprothese, Système FM/Bluetooth

L’évolution de la technologie Bluetooth permet d’envisager des applications nouvelles dans le domaine des aides auditives. Les dernières annonces du Bluetooth Special Interest Group (en date du 17 décembre 2009) affirment l’adoption d’une nouvelle norme Bluetooth, la version 4.0.

L’objectif principal de cette norme est la diminution de la consommation d’énergie. Actuellement, le besoin de puissance de la technologie est la principale limite à son intégration dans les aides auditives. La « parade » actuelle consiste à utiliser un relais extérieur à l’aide auditive, sous forme d’une télécommande ou d’un boîtier en fonction des choix des industriels. En imaginant que les composants nécessaires à la mise en place d’une fonction Bluetooth soient suffisamment miniaturisés pour s’intégrer dans le design d’une aide auditive, une diminution drastique de la consommation de cette technologie pourrait permettre aux industriels de s’affranchir de l’utilisation d’un accessoire tiers.

Parmi les améliorations proposées, une augmentation de la portée de transmission à 100 mètres ou plus, un temps de latence de transfert de données estimé à 3 millisecondes, un débit porté à 1 Mbit par seconde … Ces nouvelles caractéristiques laissent imaginer des applications étendues par rapport à ce que nous connaissons aujourd’hui. En « single mode », l’information est acheminée en sens unique, un des éléments assurant le rôle d’émetteur, et le second celui de récepteur. La mise en place d’un réseau « point to multi-point » permettrait alors d’établir un émetteur et plusieurs récepteurs. Nous ne serons pas loin de pouvoir remplacer les systèmes FM coûteux par cette technologie beaucoup plus abordable et offrant plus de possibilités de paramétrage, sécurisée et sans interférence.

Si nous allons plus loin, la portée, le débit et la latence pourraient permettre aux aides auditives de se connecter à l’ordinateur de la maison. Serait-il impossible que la puissance de calcul de l’ordinateur soit exploité pour le traitement du signal sonore dès qu’il est à portée ? Nous sommes certainement dans le domaine du fantasme, mais qui vivra verra … et entendra ! Espérons simplement que la complexité grandissante de la technologie soit également synonyme de simplicité pour l’utilisateur. La technologie Bluetooth reste à mon goût encore trop souvent difficile à paramétrer, avec des incompatibilités matérielles fréquentes.

Source : http://www.siliconrepublic.com/news/article/14735/new-media/a-low-power-bluetooth

Oticon ConnectLine

Written by xavdelerce on . Posted in Astuces sur les appareils, Audioprothese, OTICON, Système FM/Bluetooth

Les fabricants d’aides auditives mettent sur le marché de plus en plus d’interfaces de réception Bluetooth entre leurs aides auditives compatibles et les divers systèmes audio-vidéo domestiques. C’est notamment le cas de Phonak (iCom et accessoires) et Siemens (TEK et accessoires).

Il m’a semblé intéressant de parler du système ConnectLine de Oticon, et plus particulièrement du système ConnectLine Téléphone.

ConnectLine téléphone

ConnectLine Téléphone

En effet à ma connaissance, il s’agit du seul système compatible avec tous les téléphones fixes (à fil ou sans fil). Le système Siemens exige un téléphone fixe compatible Bluetooth, ce qui ne court pas encore les rues… Le système ConnectLine Oticon se branche sur les prises téléphone et secteur, puis on branche le téléphone sur le boîtier ConnectLine, et ce, quel que soit le téléphone. Tous les appels seront transmis en Bluetooth vers la télécommande Streamer qui transmet aux appareils (Epoq).

Entendre son portable en Bluetooth dans ses aides auditives, c’était déjà bien, mais entendre son fixe, c’est encore mieux !

Cerise sur le gâteau, et c’est un scoop du blog : le ConnectLine Téléphone est aussi compatible avec le récepteur iCom de Phonak !!! Ca, ce n’était sûrement pas prévu par les ingénieurs Oticon ! J’ai testé personnellement et c’est fonctionnel après appairage classique (merci à AD pour son info).

Ce n’est pas cher, c’est ultra-simple à mettre en marche, c’est multi-marque  ;-)  : bref, un super système qui a tout pour devenir universel !

XD.

Les commentaires récents

xavdelerce

|

MAJ

Anonyme

|

Bonjour Xavier,
Merci pour ta question très pertinente.

Je ne pense pas que cela ait été fait car il faut savoir utiliser, à la fois, la liste de recrutement et le TEN TEST.

Pour ma part, je ne pratique (malheureusement) pas, pour l’instant, le TEN TEST et ceux qui pratiquent le TEN TEST ne connaissent peut-être pas l’existence de la liste de recrutement.

Sans aucun doute un très bon sujet de mémoire pour un étudiant de troisième année.
J’espère que ta question va susciter une (ou plusieurs) recherche en ce sens

xavdelerce

|

Bonjour Jean-Yves, et merci pour toutes tes remises à niveau.

Une éventuelle corrélation a t-elle déjà été recherchée entre un mauvais résultat au test de recrutement et un TEN Test positif ?

Jean-Yves MICHEL

|

Bonjour Xavier,
Merci pour tes questions.

1/ Le Professeur LAFON écrit, pour la liste cochléaire émise en exploration du champ auditif, en page 141 de son livre « le test phonétique et la mesure de l’audition » :
« La mesure est effectuée pour chaque oreille séparément, si la surdité est asymétrique, elle peut-être faite en biauriculaire pour deux courbes tonales identiques ».
Donc on peut comprendre que l’émission puisse être faite au casque.
J’ai choisi le champ libre car cela me permet de visualiser le gain prothétique vocal (différence entre le nombre d’erreur phonétique sans appareil versus avec appareil) alors que je ne le pourrai pas si la liste avait été émise au casque.
A l’appui de mon option champ libre je peux citer l’exemple en page 201-202 du Bulletin d’Audiophonologie année 1972 Volume 2 « Le Test Phonétique Théorie et Pratique » :
« …Atteinte auditive bilatérale d’étiologie inconnue. La perte moyenne est de 60 dB à droite comme à gauche. Appareillage biauriculaire par deux contours d’oreille. Le test phonétique montre une nette distorsion liminaire avec cependant une atteinte du champ auditif puisque l’on trouve à droite et à gauche une distorsion de 6 à 10% à 100 dB. L’usage des prothèses est bon, il ne reste que 4% d’erreurs avec les deux contours d’oreille 18% et 16% respectivement à droite et à gauche avec chaque contour utilisé isolément. Ce résultat montre que lorsque la distorsion n’est pas trop importante l’appareillage des deux oreilles séparément par contour améliore très nettement la perception de la parole (erreurs réduites des trois quart)… »

2/ Je balaye systématiquement, sans appareil, de 90 dB SPL jusqu’à 40 dB SPL sauf si avant 40 dB SPL j’atteins les 100% d’erreurs phonétiques, auquel cas je m’arrête là évidemment. Avec appareil, j’émets à nouveau les mêmes éléments aux mêmes niveaux. Je n’ai donc pas d’intensité de « départ » calculée à « seuil 2K + 10dB » ou autre.

3/ J’accorde une importance aux hauts niveaux (80 – 90 dB SPL) car il me semble important que mon appareillage ne génère pas plus d’erreurs phonétiques que ce que la personne en fait sans appareil. Je le vérifie donc.

J’espère avoir répondu à tes questions.

JYM

Instagram @Audioprothese

 
Format for an essay
Summary paragraph example
Thesis essay outline
Example of a five paragraph essay
Types of writing prompts
A perfect essay
Simple essay format
Paper writing format
How to write a profile essay
How to write scholarship essay
Writing a cause and effect essay
Writing a history essay
Gre essay writing
Proper way to write a essay
Executive resume writing service
Obituary writing service
Essay about homework
Womens rights essay
Lowering drinking age essay
Time management essays
Argumentative articles on abortion
Best resume builder