You have activated a Bronze+ WP Symposium feature, but you have not entered your Activation Code. Get one on the Membership page on the WP Symposium website.

Posts Tagged ‘humour’

Un peu d’humour !

Written by genyseb2 on . Posted in Humour, Oreille

Lors d’un séminaire sur le cholestéatome en Belgique, le conférencier, fidèle aux techniques d’animation d’une présentation, nous invitait à réfléchir sur les innovations technologiques au travers d’une image humoristique : L’ensemble de la salle a applaudi ! J’avoue que j’ai trouvé ça assez rigolo.

Cette iconographie date des années 90. Il est intéressant de constater que depuis 2006/2007, nous proposons des options similaires via les interfaces suivantes telles que la TEK, la UNITE REMOTE ou le STREAMER.

Connaissiez vous le Phonon ?

Written by genyseb2 on . Posted in acoustique, Humour

Emporté par le doodle google symbolisant le 155ème aniversaire de Monsieur HERTZ, je continuais mes tribulations sur le portail « sciences physiques » de wikipedia. Et la paf, je découvre le PHONON*. Attiré par la racine grecque de ce mot qui résonne comme quelque chose de connu et l’étrange ressemblance avec le célèbre photon, je subodore rapidement que ce terme à un lien évident avec l’acoustique !

Voila la définition du phonom :

Un phonon (du grec ancienφονη, la voix) désigne, en physique de la matière condensée, un quantum de vibration dans un solide cristallin, c’est-à-dire un « paquet élémentaire de vibration » ou « paquet élémentaire de son » : lorsqu’un mode de vibration du cristal, de fréquence définie ν, cède ou gagne de l’énergie, il ne peut le faire que par paquets d’énergie ,h étant la constante de Planck.

Ce paquet est considéré comme une quasi-particule, à savoir une particule fictive associée au son. Le cristal est alors réputé échanger des phonons lorsqu’il perd ou gagne de l’énergie. Le concept permet une analogie avec la lumière qui possède des propriétés similaires : elle se manifeste tantôt comme une onde, tantôt comme un paquet d’énergie , qui correspond à une particule élémentaire — non fictive cette fois — appelée photon.

Ca y est, on l’a aussi notre quantum ; notre équivalent photon ! Quand on s’est que c’est Albert Einstein qui a conceptualisé le photon pour expliquer sa théorie de la relativité… L’acoustique gagne désormais ses lettres de noblesse !

* le premier qui arrive à le placer** dans une soirée gagne un lot de 10 tubes tygons (chauffés par mes soins ;-))

**Evidemment, je croirais sur parole le commentaire qui narrera la phrase savamment placée lors d’une joute verbale à bâtons rompus !

**********************************************

Plus d’infos ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Phonon

Merci Doctissimo !

Written by Sébastien GENY on . Posted in Humour, N'importe quoi !

Alors si j’étais malentendant, et même si la dernière phrase du « pitch » nous interpelle sur les progrès techniques, franchement, moi j’y vais pas… me faire appareiller…

Humm, n'est-il pas beau cet intra-conque, année 1998... Moi, je dis merci Doctissimo ! ;-)

Des générations de marketteurs, qui ont cherché à sortir de l’ornière l’aide auditive, doivent se retourner dans leurs tombes… Vraiment merci Doctissimo ! ;-)

La page doctissimo : http://www.doctissimo.fr/html/sante/audition/audition_niv2.htm

Bernafon casse « coût » !

Written by xavdelerce on . Posted in BERNAFON

Bernafon casse les prix ?

Mais non, c’est n’importe quoi !!

Juste un titre humoristique pour illustrer le message affiché lors de l’installation de la version 12 d’Oasis : « Veuillez patienter pendant l’analyse des coûts ».

Le suisse qui a fait la traduction avait-il un petit « coût » dans le nez ?

Toujours est-il qu’à la fin de cette analyse des « coûts » un message me conseillait de passer à Noah 3.7 (au lieu de 3.6.1), il s’agit donc d’une analyse… du système !

A noter que cette version d’Oasis est plutôt bien faite : sous des dehors très simples, elle carbure bien en arrière plan. L’importation automatique en provenance d’Affinity des résonance oreilles nues (GNO ou REUG) se fait automatiquement :

Et cerise sur le gâteau, si par hasard vous aviez aussi mesuré un RECD (vous en faites de ces trucs !), il est importé aussi automatiquement :

Le rapatriement d’un RECD semble tout à fait dans la logique de cette version logicielle, car Bernafon accepte maintenant les audiogrammes faits aux inserts EAR (c’est bien les inserts, je vous les recommande, pour une précision sans égale…).

Bref, simple… efficace… Suisse !

Les commentaires récents

Anonyme

|

Bonjour Xavier,
Merci pour ta question très pertinente.

Je ne pense pas que cela ait été fait car il faut savoir utiliser, à la fois, la liste de recrutement et le TEN TEST.

Pour ma part, je ne pratique (malheureusement) pas, pour l’instant, le TEN TEST et ceux qui pratiquent le TEN TEST ne connaissent peut-être pas l’existence de la liste de recrutement.

Sans aucun doute un très bon sujet de mémoire pour un étudiant de troisième année.
J’espère que ta question va susciter une (ou plusieurs) recherche en ce sens

xavdelerce

|

Bonjour Jean-Yves, et merci pour toutes tes remises à niveau.

Une éventuelle corrélation a t-elle déjà été recherchée entre un mauvais résultat au test de recrutement et un TEN Test positif ?

Jean-Yves MICHEL

|

Bonjour Xavier,
Merci pour tes questions.

1/ Le Professeur LAFON écrit, pour la liste cochléaire émise en exploration du champ auditif, en page 141 de son livre « le test phonétique et la mesure de l’audition » :
« La mesure est effectuée pour chaque oreille séparément, si la surdité est asymétrique, elle peut-être faite en biauriculaire pour deux courbes tonales identiques ».
Donc on peut comprendre que l’émission puisse être faite au casque.
J’ai choisi le champ libre car cela me permet de visualiser le gain prothétique vocal (différence entre le nombre d’erreur phonétique sans appareil versus avec appareil) alors que je ne le pourrai pas si la liste avait été émise au casque.
A l’appui de mon option champ libre je peux citer l’exemple en page 201-202 du Bulletin d’Audiophonologie année 1972 Volume 2 « Le Test Phonétique Théorie et Pratique » :
« …Atteinte auditive bilatérale d’étiologie inconnue. La perte moyenne est de 60 dB à droite comme à gauche. Appareillage biauriculaire par deux contours d’oreille. Le test phonétique montre une nette distorsion liminaire avec cependant une atteinte du champ auditif puisque l’on trouve à droite et à gauche une distorsion de 6 à 10% à 100 dB. L’usage des prothèses est bon, il ne reste que 4% d’erreurs avec les deux contours d’oreille 18% et 16% respectivement à droite et à gauche avec chaque contour utilisé isolément. Ce résultat montre que lorsque la distorsion n’est pas trop importante l’appareillage des deux oreilles séparément par contour améliore très nettement la perception de la parole (erreurs réduites des trois quart)… »

2/ Je balaye systématiquement, sans appareil, de 90 dB SPL jusqu’à 40 dB SPL sauf si avant 40 dB SPL j’atteins les 100% d’erreurs phonétiques, auquel cas je m’arrête là évidemment. Avec appareil, j’émets à nouveau les mêmes éléments aux mêmes niveaux. Je n’ai donc pas d’intensité de « départ » calculée à « seuil 2K + 10dB » ou autre.

3/ J’accorde une importance aux hauts niveaux (80 – 90 dB SPL) car il me semble important que mon appareillage ne génère pas plus d’erreurs phonétiques que ce que la personne en fait sans appareil. Je le vérifie donc.

J’espère avoir répondu à tes questions.

JYM

xavdelerce

|

Bonjour Jean-Yves

J’ai plusieurs interrogations:
1/ tu parles de niveaux d’émission en dB SPL pour l’administration des listes. Est-ce que ça veut dire que le test doit se faire en champ libre (ce que tu fais) ?
2/ comment est calculée l’intensité de « départ » (le confort) ? J’avais entendu dire « seuil 2K + 10dB » ?
3/ est-il réaliste de tester, à ton avis, l’intelligibilité au-delà de 75dB HL (au casque/inserts), en sachant alors que l’on va stimuler plusieurs bandes critiques avec l’augmentation globale de niveau, perdant du même coup en résolution fréquentielle et alors que l’appareillage, lui, n’aura pas une augmentation de niveau identique à toutes les fréquences et toutes les intensités ? Ce qui était valable à l’époque du Pr LAFON (technologie linéaire) avec une augmentation de niveau est-il valable aujourd’hui ?

Instagram @Audioprothese