Le sujet peut paraître trivial (ou publicitaire de ma part), mais il est quand même peu fréquent dans notre profession qu’un des éléments les plus importants de notre quotidien évolue : je parle de la chaîne de mesure.

C’est donc de l’arrivée de la nouvelle chaîne de mesure d’Interacoustics que je vais parler : le nouvel Affinity Compact.

Pourquoi en parler ?

  • Je l’ai dit, parce que c’est rare (tous les 10 ans environ)
  • Parce que c’est l’élément central de nos installations matérielles
  • Parce que (c’est à mes yeux le plus important) des changements technologiques et audiologiques importants arrivent avec ces nouvelles générations de chaînes de mesure.

Pour avoir pu tester la machine quelques jours, et si je voulais commencer par la fin, je dirais tout d’abord qu’elle est rapide, plus rapide qu’une Affinity. C’est finalement un détail qui n’en est pas un à l’usage.

Ce n’est pas la première chaîne de mesure au monde à le proposer, mais c’est la première fois qu’un distributeur majeur en France le fera : Affinity Compact intègre les futures normes de calibration, de mesure RECD et mesures in vivo.

En effet, le coupleur de 2cc sera progressivement remplacé par un coupleur, plus « réaliste » de 0,4cc. Il servira à la calibration des inserts dans un futur proche, à la mesure du RECD (son corollaire), et donc en conséquence, à la mesure in vivo tout court.

Notre bon vieux coupleur de 2cc est donc voué à disparaître dans la décennie à venir, c’est quand même quelque chose.

Celui de 0,4cc correspond à un volume plus réaliste d’oreille occluse, réduisant statistiquement les estimations d’écarts entre conduits auditifs, et donc l’imprécision au tympan. Par exemple, un RECD 0,4cc est de +/- 0dB selon les fréquences.

Egalement, dans un coupleur de 0,4cc, il est possible d’aller bien au-delà de 8kHz, jusqu’à 16Hz en fait. Ce que fait l’Affinity compact.

Pourquoi aller si loin ? Est-ce utile ? Je le pense, pour certains patients. Il devient donc possible de visualiser des bandes passantes annoncées fréquemment à plus de 8kHz.

Le casque de MIV est donc remanié en conséquence pour balayer cette bande passante doublée.

On notera également des détails, mais qui n’en sont pas :

  • le mode « changement d’appareil » : quand la MIV d’un ancien appareil apprécié devient la cible in vivo du nouveau.
  • l’équalisation du champ libre tonal et vocal qui n’existait pas chez Interacoustics jusqu’alors et qui permet de s’assurer d’une émission correcte du signal dans une grande variété acoustique de locaux de test
  • une plus grande stabilité des émissions en REM, le processus d’équalisation avant émission du signal ayant été revu (ce qui était à mon sens attendu).

Voilà pour les fondamentaux, il y a évidemment plus, beaucoup plus de choses dans la bête, mais ce n’est pas à moi de m’étendre. Les fonctions audiologiques décrites ci dessus méritaient à mes yeux de les mettre en avant.

J’en profite quand même pour les possesseurs d’Affinity « classique » : une nouvelle version logicielle (commune d’ailleurs à l’Affinity Compact) améliore bien le processus d’équalisation avant l’émission du signal in vivo –> tannez vos représentants pour une mise à jour !!!! Le signal émis me semble plus stable et reproductible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.