ZEN et acouphènes

Selon les sources de France Acouphène,  10% à 17% des Français seraient susceptibles d’être sujets à une expérience de perception d’acouphènes. Cette analyse est tout aussi comparable dans les études menées aux Etats-Unis. Selon  kochkin et al.7, où 10% à 15% des gens souffrent d’acouphènes et 50% d’entre eux en ressentent une gêne quotidienne. Cette même étude démontre aussi que 39% des malentendants non-appareillés ont négligé le besoin d’une aide auditive justement parce qu’ils présentaient une gêne notable liée aux acouphènes.

Outre les traitements par médecine classique ou par habituation, il existe des alternatives audioprothétiques, pouvant être associés à d’autres soutiens.

En l’absence de perte d’acuité auditive, il est possible d’adapter un dispositif générant un bruit de fond à une faible intensité. Cette adaptation a pour but de potentiellement masquer la perception de l’acouphène.

En cas de perte de sensibilité auditive, l’adaptation d’une aide auditive conventionnelle permet déjà de réduire sensiblement la perception de l’acouphène. L’amplification, en elle-même, suffit la plupart du temps à masquer le signal perturbant en restituant simplement le signal des environnements sonores de façon plus intense. Dans certains cas où l’amplification conventionnelle n’est pas suffisante, il est aussi possible d’adapter une aide combinant une amplification à un générateur de bruit large bande.

Aujourd’hui, seul 60% des personnes malentendantes et appareillées ressentent un avantage lié au port de l’aide auditive pour réduire la gêne de l’acouphène. On pourrait ainsi se demander si d’autres alternatives seraient susceptibles d’augmenter l’effectif des personnes qui pourrait tirer bénéfice de l’appareillage pour contrer la gêne occasionnée par les acouphènes.

Zen et acouphènes

La fonction ZEN a été initialement conçue dans le but de réduire le stress lié aux conséquences d’une augmentation des difficultés de communication. Pour palier à ce phénomène, cette fonction offre une technique de relaxation, superposée ou non aux fonctions classiques de l’aide auditive, sans pour autant masquer les environnements sonores capturés.

En rapport à une étude clinique en vue de démontrer l’efficacité de la fonction ZEN, La FDA (Food and Drugs Administration) a confirmé que la fonction ZEN peut être proposée à des utilisateurs souhaitant bénéficier d’un programme d’écoute d’un signal sonore de fond dans le but de se relaxer. En outre, cette nouvelle option offre une efficacité intrinsèque similaire aux traitements audioprothétiques de l’acouphène actuellement disponibles.  Cette innovation Widex n’a néanmoins pas été spécifiquement conçue pour le traitement des acouphènes. Il pourrait donc être intéressant de déduire que la fonction ZEN serait susceptible de soulager la gêne de l’acouphène par l’écoute du signal sonore en lui-même, mais aussi par le phénomène de relaxation pouvant réduire le stress induit par l’acouphène.

Depuis sa mise sur le marché en France, cette fonction a déjà été proposée à de nombreux utilisateurs.  Son efficacité a été démontrée non pas uniquement pour une application dédiée à la décontraction ou bien la concentration : de multiples témoignages ont prouvé les effets des signaux ZEN pour la diminution significative de la perception des acouphènes sur des sujets pour lesquelles les solutions jusqu’alors disponibles n’apportaient pas de bénéfice notables.

Générateur de bruit ZEN

Depuis peu, la fonction ZEN est désormais agrémentée d’une option permettant de proposer un générateur de bruit dont le signal large bande a été conçu de telle sorte que sa distribution spectrale à long terme, en dessous de 1500 Hz, se rapproche de celle proposée par les harmonies ZEN. Pour des fréquences supérieures à 1500 Hz, le bruit ZEN présente des particularités spectrales dont le but est d’induire des phénomènes de masquage fréquentiel applicable à de fréquences aigues soit pour plus de 75% des personnes sujettes à des acouphènes dont le signal perçu est un son pur.

Les options de réglage permettent en outre de désactiver la capture microphonique pouvant ainsi transformer l’aide auditive en un générateur de bruit unique.


Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenu

Bienvenu chez Blog-Audioprothesiste.fr !

Qui Sommes nous ?

Contactez nous !

Je contacte Sébastien
Je contacte Xavier
Je contacte Jean Michel